Les trois conditions posées à El Othmani pour sauver Jerada

Trois conditions majeures posées par la population de Jerada pour que cessent les mouvements de manifestations et de protestations: une alternative économique, la résolution des factures d’eau et d’électricité impayées depuis un trimestre et la reddition des comptes pour ceux qui assument une quelconque responsabilité dans la situation désastreuse et dramatique de la ville et de sa région.

Selon le quotidien Akhbar Al Yaoum de ce mardi 6 février, ces conditions attendent le chef de gouvernement qui compte visiter la région orientale, à la fin de la semaine en cours, dimanche 10 février probablement. Du haut des boutiques de la place de la municipalité, estrade improvisée par les activistes de la ville pour s’adresser aux manifestants qui clament leurs revendications socio-économiques, un message-ultimatum est adressé à El Othmani: « Si vous venez les mains vides, retournez d’où vous venez! ».

Les manifestations ne sont plus hebdomadaires, selon le planning précédemment établi pendant trois semaines, mais quotidiennes désormais. Et, aux côtés des marches et sit-in, d’autres actions et activités sont organisées, telles des réunions et des rencontres dans les quartiers de la ville pour discuter et débattre les différents points du dossier revendicatif de la population.

Les mouvements protestataires continueront donc de plus belle tant que les revendications légitimes de Jearada et de sa région ne seront pas entendues par qui de droit. C’est ainsi  qu’une marche impressionnante a eu lieu dimanche dernier, sous l’oeil des forces de l’ordre, de manifestants venus de Hay Al Massira, de Hay Hassi Blal , ainsi que d’autres grands quartiers dont les habitants sont les plus mobilisés depuis le déclenchement du mouvement protestataire.

L.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page