Les relations maroco-saoudiennes reprennent de plus belle

Les relations entre le Maroc et l’Arabie Saoudite ont connu, il y a quelques mois, un coup de froid à cause du Mondial 2026. Ce temps semble aujourd’hui révolu. Depuis plusieurs semaines, des signaux laissent entendre que les relations entre les deux royaumes ont repris de plus belle.

Le dernier en date, la rencontre, vendredi à Rabat, entre le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach et et le président du conseil saoudien de la choura, Abdallah Ben Mohammad Ben Ibrahim Al-Cheikh, en visite au Maroc pour participer au séminaire international sur les expériences de réconciliation nationale.

Les moyens de renforcer la coopération parlementaire maroco-saoudienne ont été au menu de ces entretiens. Lors de cette entrevue, les deux parties ont également mis en avant l’importance de consolider davantage les relations de coopération entre les deux institutions parlementaires à travers l’intensification de la coordination commune concernant les questions d’intérêt commun, ainsi que le soutien de toutes les initiatives de nature à renforcer “les relations distinguées liant les deux peuples frères”.

Elles ont salué à cette occasion “les relations fraternelles profondes existant entre le Maroc et l’Arabie saoudite”, ainsi que “les relations distinguées qui unissent les deux chefs d’Etat, le roi Mohammed VI et le roi Salmane Ibn Abdelaziz Al-Saoud”.

Ces entretiens se sont déroulés en marge du séminaire international sur les expériences de réconciliation nationale, organisé les 17 et 18 janvier, par la Chambre des conseillers, en coordination avec l’Association des conseils de la choura, des sénats et des conseils similaires d’Afrique et du monde arabe et en partenariat avec le Conseil national des droits de l’homme et le bureau du Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le roi Mohammed VI a remis un prix à Essaouira

Le roi Mohammed VI a procédé, après la prière du vendredi à la mosquée "Lalla Amina" à Essaouira, à la remise du Prix Mohammed VI aux majors du Programme de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées au titre de l'année 2018-2019.