Les raisons pour lesquelles Mohammed VI n’ira pas au sommet de la Cedeao

Le sommet de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) est prévu le 16 décembre à Abuja au Nigeria.

Depuis quelques mois, les médias ont annoncé l’adhésion du Maroc durant ce sommet, indiquant que le roi Mohammed VI serait présent en personne. Dans un article de Jeune Afrique, sous le titre de « Cedeao: pourquoi Mohammed VI n’ira pas au sommet d’Abuja », l’hebdomadaire donne de nouveaux éléments et fait une mise au point.

Tout d’abord, comme cela a déjà été annoncé, l’adhésion du Maroc prendra un peu de temps, celle-ci est prévue pour début 2018. La raison officielle est que « les membres n’avaient pas reçu à temps l’étude d’impact de l’entrée du Maroc », précise l’hebdomadaire. Le président de la république togolaise s’est adressé au roi Mohammed VI, le 9 décembre dernier, pour lui expliquer que l’adhésion peut prendre un léger retard, le temps que tous les pays examinent la copie du dossier.

Un message bien accueilli par la diplomatie marocaine, qui fera le déplacement pour le sommet. Par ailleurs, la secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mounia Boucetta, a affirmé à la Chambre des représentants, que le Maroc a voulu que son adhésion à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se fasse de manière « progressive et graduelle ».

Faiza Rhoul


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page