Les condoléances controversées de Benkirane le jour de l’Aïd al-Adha (VIDEO)

L’ex-chef de gouvernement et ancien patron du parti islamiste n’en est pas à une polémique près. Chacune de ses interventions et chacun de ses faits et gestes sont sujets à des controverses acerbes ou, dans le moindre des cas, à des interrogations dubitatives.

Ainsi, ce jour de l’Aïd al-Adha, Abdelilah Benkirane est allé présenté ses condoléances à la famille de Kamal Ibrahim. Ce dernier était le second homme de la Chabiba islamiya et l’un des fondateurs du courant islamiste au Maroc.

L’ancien secrétaire général du PJD a déclaré, à cette occasion, que le Cheikh Kamal Ibrahim, décédé aujourd’hui, est innocent des accusations portés contre lui dans l’affaire de l’assassinat de Omar Benjelloun.

Pour rappel, Omar Benjelloun a été assassiné le 18 décembre 1975, à Casablanca. Ingénieur, avocat, syndicaliste et l’un des principaux idéologues USFPistes, il était également l’un des farouches opposants au régime du roi Hassan II. Son assassinat crapuleux (il a été sauvagement tué dans la rue à coups de couteau de tourne-vis) avait été perpétré par deux membres de la Chabiba islamiya.

Concernant Kamal Brahim, Benkirane a assuré que “c’était un homme au bon coeur, connu pour sa générosité”. Et d’ajouter “qu’il avait subi des injustices de son vivant et il est mort en en subissant”.

Benkirane s’est aussi excusé auprès de la famille du défunt de ne pouvoir assister aux obsèques, en invoquant “des circonstances familiales”.

A.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Un chercheur marocain se dédouane du “Front de Benkirane”

Pour le chercheur marocain, intituler "Front de Benkirane" une initiative d'intellectuels et d'hommes politiques a une visée politicienne et déresponsabilise le débat concernant une problématique linguistique.