Le torchon brûle entre le PJD et l’USFP à cause de Benkirane

Après la dernière sortie médiatique sur France 24 du premier secrétaire de l’USFP Driss Lachgar, où il s’est attaqué au sujet brûlant du moment, à savoir la retraite d’Abdelilah Benkirane, c’est le branle-bas de combat au sein du PJD.

Driss Lachgar s’est dit indigné à cause de la pension de retraite de parlementaire qu’aurait touchée Benkirane de 2012 à octobre 2017 alors qu’il  était chef de gouvernement. A cette époque, la Caisse de retraite dédié aux parlementaires était au bord de la faillite et il en bénéficiait en connaissance de cause, selon lui.

Dans ce contexte, le député PJDitse Khalid El Boukarai a réagi à ces ‘’fausses déclarations’’, d’après lui, dans un post sur son mur Facebook. Défendant le principe de la ‘’double attribution’’, El Boukarai a dit à ce propos: “Le fonds de retraite des parlementaires est un fonds indépendant géré par la Caisse nationale des pensions sur la base d’un accord avec la Chambre des représentants et qui n’a rien à voir avec le gouvernement”.

Il a en outre souligné que le Fonds avait payé les pensions d’environ 730 anciens parlementaires, y compris les ministres et les chefs de parti, et que ça a pris fin, en raison du déficit enregistré dans le fonds. El Boukarai a, par ailleurs, confirmé qu‘au début du mois d’octobre 2017, le Fonds a cessé de payer les pensions desdits parlementaires, à la suite de réunions marathoniennes qui ont eu lieu sur la question. “Nous nous sommes inscrits dans l’esprit de liquidation de ce Fonds”, a souligné le député.

D’un autre côté, l’intervention médiatique de Driss Lachgar fait suite au brusque changement de tendance de Benkirane quant au jugement porté à l’encontre des USFPistes. On se souvient de Benkirane qui avait encensé l’USFP à l’occasion de l’élection en tant que maire de Mohammedia, d’Imane Sabir. Ce volte-face risque de tourner court quand on connaît l’art de manier la pirouette de Benkirane.

M.J.K

Découvrez les nouvelles offres Addoha Ramadan 2019

Suggestions d’articles

Rabat: perquisition pour vente illégale d’alcool

La police de Rabat a arrêté, samedi soir, une ressortissante étrangère originaire d'un pays d'Afrique subsaharienne, résidant illégalement au Maroc.