Le roi Mohammed VI confie une mission à El Malki, présent en Tunisie

Le nouveau président tunisien, Kaïs Saïed a reçu, ce mercredi au palais de Carthage à Tunis, les présidents de la Chambre des représentants, Habib El Malki et de la Chambre des Conseillers, Hakim Benchamach.

Dans une déclaration à l’agence MAP à l’issue de cette entrevue, El Malki a indiqué avoir transmis un message verbal du roi Mohammed VI au président tunisien qui a prêté serment mercredi devant le Parlement.

“Le Maroc saisit cette occasion pour souligner que Sa Majesté le Roi tient non seulement à sauvegarder la qualité des relations maroco-tunisiennes pour aller encore plus loin, mais aussi à approfondir le rapprochement entre les deux peuples”, a affirmé le responsable marocain qui a représenté, aux côtés de Benchamach, le Souverain à la cérémonie d’investiture du chef de l’Etat tunisien.

Il a précisé que l’audience était de même une opportunité pour exprimer les souhaits et voeux de succès et de réussite pour le nouveau président et pour le peuple tunisien.

“C’est une manière aussi pour nous de rappeler la profondeur des relations historiques, la grande qualité de nos relations bilatérales depuis des décennies et aussi combien le Maroc tient à préserver d’excellents rapports privilégiés avec l’ensemble des pays de la région maghrébine”, a-t-il souligné.

Tout en rappelant que la Tunisie était toujours caractérisée par le sens de la mesure et le courage de son peuple, il s’est félicité de “l’accueil extrêmement chaleureux à tous les niveaux” réservé par l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) aux membres de la délégation officielle marocaine qui a représenté le Souverain lors de cette cérémonie d’investiture.

“Nous étions la seule délégation officielle arabe et maghrébine présente à l’ARP”, s’est réjoui le président de la Chambre des représentants.

Selon lui, il s’agit d’un message “extrêmement fort dans des circonstances particulières que traverse actuellement la Tunisie”, d’autant plus que le discours fondateur du nouveau président d’une nouvelle étape de l’histoire de la Tunisie a souligné plusieurs points dont la dimension maghrébine que le Souverain considère toujours comme une option stratégique.

Dans un contexte mondialisé marqué par des turbulences économiques et commerciales très importantes, la création d’un ensemble régional maghrébin devient un impératif de survie, a-t-il insisté.

El Malki a relevé, dans ce sens, que “seuls les ensembles régionaux dans le contexte de la mondialisation permettront à nos pays respectifs de peser sur le cours des événements”.

“Nous continuons à défendre cette option au delà des problèmes artificiels qui handicapent l’édification de cet ensemble”, a-t-il ajouté, faisant observer que “le monde d’aujourd’hui et nos pays respectifs ont besoin d’Etats forts pour garantir la stabilité et consolider la cohésion sociale”.

“Nous sommes fiers d’être reçus par Son Excellence le Président élu de la République tunisienne, M. Kaïs Saïed, qui a honoré le Maroc dans son discours devant le parlement”, a déclaré pour sa part le président de la Chambre des Conseillers.

Il s’agit d’un “geste fort”, s’est félicité Benchamach, faisant savoir que cette entrevue a été l’opportunité pour transmettre les salutations et les félicitations du roi Mohammed VI au président Kaïs et au peuple tunisien.

Il s’est déclaré “optimiste” quant aux perspectives prometteuses ouvertes non seulement pour la consolidation du partenariat distingué liant le Royaume et la Tunisie, mais aussi entre tous les peuples de la région pour surmonter les séquelles des différends au cours de ces dernières décennies, travailler et relever ensemble les défis auxquels sont confrontés nos pays.

Il a souligné que le roi Mohammed VI a chargé les Présidents des deux Chambres du Parlement d’assister à la cérémonie d’investiture du nouveau président tunisien. Et d’ajouter que ce souci traduit l’intérêt particulier qu’attache le Souverain à la Tunisie, ainsi que les grandes ambitions et positions exprimées par le Souverain à maintes reprises.

Le président de la Chambre des Conseillers a de même expliqué que cette ambition consiste à “relancer l’idéal du Maghreb et à donner un nouveau souffle au dynamisme que connait la région de l’Afrique du Nord et du Maghreb en particulier, pour la suppression des obstacles et des entraves, dont la plupart ont été hérités de la guerre froide et qui ont empêché l’édification d’un Maghreb capable de faire face aux défis géopolitiques et d’autres défis de toute sorte”.

Cette position est perceptible depuis des années, notamment lors de la visite historique effectuée par le Souverain en Tunisie en 2014, a-t-il expliqué.

Benchamach a ajouté que sa visite en Tunisie avec le président de la Chambre des représentants a pour objectif “de réaffirmer la volonté du Royaume du Maroc de construire un pont de partenariat avec la Tunisie, qui a inauguré aujourd’hui une nouvelle étape dans son histoire”.

Il a précisé que le peuple tunisien a réussi sa transition démocratique et a franchi une étape très importante dans le processus de construction de la nouvelle Tunisie.

Cette visite était également l’occasion pour des entretiens avec le Président de l’ARP par intérim “durant lesquels nous avons réitéré la nécessité de lever les obstacles qui empêchent le développement et la concrétisation du rêve maghrébin”, a-t-il souligné.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le roi Mohammed VI félicite Mahmoud Abbas

Le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations au président Mahmoud Abbas à l’occasion de la célébration par l’Etat de Palestine de sa fête nationale.