Le retour de Chabat sous l’Hémicycle critiqué par un dirigeant PPSiste

Aziz Driouch, membre du Comité central du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), s’est vivement insurgé contre le retour de Hamid Chabat au Maroc, après deux années « d’exil volontaire » en Allemagne et en Turquie.

Dans une déclaration à Le Site Info, le militant du parti du Livre a également critiqué le retour de l’ex-SG du parti de l’Istiqlal au Parlement duquel il percevait des rémunérations conséquentes et mensuelles, alors qu’il était à l’étranger. Pour Driouch, cela signifie que « la classe politique marocaine est corrompue (fassida), n’a aucune légitimité et est la cause de toutes les calamités que subissent les Marocains ».

De même que le porte-parole du mouvement des Frondeurs PPSistes (Qadimoune) a enfoncé le clou en soulignant que la présence de Chabat sous l’Hémicycle, directement après son retour au Maroc, comme si rien n’était et sans qu’on lui ait demandé ni compte, ni explication, donne la forte impression « que le Maroc est devenu un pays de la ‘siba’ (anarchie) et du chaos ».

La loi et la corrélation entre la responsabilité et la reddition des comptes ne sont donc que le lot des citoyens démunis et de ceux qui crient justice, a ajouté Aziz Driouch, avec amertume et indignation. « Tous ceux qui prétendent que le Maroc est un pays pauvre, aux faibles revenus, sont de fieffés menteurs et des affabulateurs. La classe politique spolie l’argent des contribuables et profite des rémunérations et des privilèges, sans résultats positifs réellement constatés sur le terrain », a-t-il accusé.

Dans le même sillage, le militant polémique du PPS a soumis plusieurs interrogations sur divers thèmes, « devant recevoir des réponses des décideurs », selon ses dires. Parmi ces questions: « Qui est responsable de la dévaluation de l’action parlementaire au Royaume? Et qui est susceptible de mettre un frein d’arrêt à la ‘siba’ et au laxisme qui sont devenus les maîtres-mots au Maroc d’aujourd’hui? ».

Larbi Alaoui et Youssef Chalabi

Articles similaires

Suggestions d’articles

Après son retour au bercail, Hamid Chabat sous l’Hémicycle

Deux ans après son "exil volontaire" chez Merkel et Erdogan, le tonitruant et polémique istiqlalien, Hamid Chabat, est rentré au bercail.