Le président du parlement Habib El Malki au centre d’une vive polémique

On le critiquait quand il était ministre au sein du gouvernement El Youssoufi à cause de ses penchants pour le chocolat. Le voilà encore une fois au centre d’un tourbillon en tant que président de la chambre des représentants.

Ce qu’on lui reproche, c’est d’avoir offert des téléphones portables et des tablettes aux 395 députés. La valeur de ces appareils serait estimée à plus de 3 millions de dirhams. Du coup, plusieurs milieux ont crié au scandale et cloué le président au pilori pour “dilapidation de l’argent public”.

Rien ne justifiait, à leurs yeux, ces dépenses superflues que les députés ne méritent même pas au vu de leur faible rendement parlementaire. Les médias et les réseaux sociaux ont relayé tout au long des deux derniers jours les expressions d’indignation et de protestation.

Pour sa part, Ilyas El Omari, le secrétaire général du PAM, principale formation de l’opposition, a ordonné à ses députés de restituer les portables et les vignettes de carburant, leur promettant que tout ceci sera pris en charge par le parti.

Surpris par cette levée de boucliers inattendue, le président a présenté, via ses collaborateurs, la vérité sur la provenance de ces cadeaux. Ainsi, d’après lui, et après cinq années d’abonnement avec un grand opérateur de télécommunication, ces téléphones et tablettes ne sont que le fruit des bonus accumulés et par conséquent, la chambre des représentants n’avait à débourser aucun dirham pour ces produits. Une explication suffisante pour apaiser les esprits?

T.J.

Suggestions d’articles

PJD: coup dur pour Amina Maelainine

Cette éviction a été décidée samedi dernier, lors de la réunion du Secrétariat général du parti de la Lampe.