Le PPS quitte le gouvernement: Charafat Afilal explique le pourquoi du comment

Une longue déclaration du Bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme explique que le parti de Feu Ali Yata; du « sage du parti » et ex-SG, Ismail Alaoui; et des camarades de Mohamed Nabil Benabdelah a décidé de quitter le navire gouvernemental. On y ajoute que la réunion du Comité central du parti du Livre, prévue ce vendredi à Rabat; entérinera ou pas la décision du BP.

Depuis la publication de ladite déclaration, publiée mardi dernier, les supputations vont bon train sur les véritables raisons ayant incité le BP du PPS à faire ce pas… en arrière ou en avant, selon les affinités politiques.

Charafat Afilal, membre du Bureau politique du parti du Livre et ex-secrétaire d’Etat déléguée auprès du ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et l’environnement,chargée de l’eau, a un peu éclairé nos lanternes sur le sujet.

Dans une déclaration à Le Site Info, Afilal a expliqué que la décision du BP du PPS de se retirer de l’Exécutif mûrissait depuis déjà toute une année en débats internes et concertations entre les membres du BP. De même, a-t-elle précisé, que les premiers résultats des consultations bilatérales entreprises par le chef de gouvernement, avec les SG des partis de la majoriité, ont révélé que le PPS hériterait de postes secondaires au sein du prochain Exécutif remanié.

La décision du PPS, qui aurait dû être prise bien avant, l’a été maintenant en l’absence de conditions politiques « saines », a ajouté Charafat Afilal. Et le climat politique général n’est pas propice pour le PPS à continuer à participer au gouvernement El Othmani, a-t-elle soutenu.
Concernant les concertations et les tractations concernant le remaniement ministériel, la PPSiste assure qu’elles se passent d’une manière opaque et « non technique », en l’absence d’une vision claire, nette et précise; concernant les « compétences et profils » susceptibles d’occuper des postes ministériels.

A signaler qu’au sein même des militants du PPS, les avis sur la décision du BP sont partagés. Les « pour » et les « contre » sont aussi nombreux de part et d’autre. Et la réunion du Comité central, vendredi prochain; en dira plus long sur l’avenir politique du PPS, au sein de l’Exécutif ou son retour dans l’opposition.

Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page