Le PPS demande à El Othmani de fériériser le Nouvel an amazigh

“Yanayer” est le nom utilisé pour désigner le Nouvel an amazigh, qui marque le début du calendrier agricole, coïncidant chaque année avec le 13 janvier.

A cette occasion, le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) vient de réitérer au chef de gouvernement, Saâeddine El Othmani, sa demande d’instituer le Nouvel an amazigh en tant que fête nationale. Et ce, pour la très grande symbolique que revêt cette célébration qui, cette année 2020, va coïncider avec l’an amazigh 2970.

Ainsi, dans un communiqué des camarades de Mohamed Nabil Benabdallah, dont Le Site Info détient copie, le parti du Livre  affirme que la renaissance des réalités de la culture amazighe exige du gouvernement de prendre les mesures réelles et adéquates en vue de sa concrétisation.

Et ce, poursuit ledit communique, conformément aux dispositions de la Constitution, ainsi qu’à la réalité de la diversité des composantes de la civilisation marocaine, dont l’union sacrée de la Nation réside dans sa richesse civilisationnelle.

Par ailleurs, le PPS rappelle que lors de sa réunion, mardi 7 janvier, courant, le Bureau politique a évoqué tout ce que l’année 2019, qui vient de s’écouler, avait apporté de nouveau, à plusieurs niveaux, “à notre peuple dans son combat pour la démocratie, le progrès et la justice sociale”.

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

El Othmani a-t-il vraiment mis un masque en rencontrant l’ambassadeur de Chine?

Le chef de gouvernement s'est récemment réuni avec LI Li, ambassadeur de la République populaire de Chine au Maroc. Et cette rencontre sino-marocaine a bel et bien eu lieu!