Le PPS, définitivement out du remaniement après les propos de Ramid?

Après le chef de gouvernement et secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement, voici venu le tour du ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme de s’en prendre à Lhoussaine Louardi, ex- ministre de la Santé.

Et si, comme Le Site info l’avait annoncé, Saâdeddine El Othmani avait ouvertement osé déclarer que le dirigeant du Parti du Progrès et du Socialisme  est « le pire  ministre de la Santé que le Maroc ait connu », Mustapha Ramid vient d’en rajouter une couche. Ceci, en qualifiant  le Professeur Louardi de « piètre »ministre ».

Et pour davantage enfoncer le clou, lors d’une réunion à Agadir, samedi dernier, Ramid s’en est  pris également au Parti du Progrès et du Socialisme, rapporte le site Alyaoum 24. Traitant les ministres PPSistes de  » limités », le dirigeant du parti de la Lampe a asséné que l’ancien allié est au bout du rouleau, surtout après le limogeage de son secrétaire général, Nabil Benabdellah, de son poste de ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville. Et c’est ainsi qu’El Othmani et Ramid, avec leurs piques assassines viennent de mettre un terme à une « histoire d’amour » idéologiquement improbable entre des islamistes et des camarades de Feu Ali Yata et dont la flamme avait été entretenue par Benkirane et Benabdellah. Ce temps est révolu et d’aucuns diront que ce désamour était prévisible depuis le début.

En revanche, Ramid fait les yeux doux  à l’Istiqlal en ayant fait entendre que les « frères » de Nizar Baraka pourraient bien faire partie du gouvernement El Othmani, après trois mois de tergiversations, de vaines négociations et d’incompréhensibles hésitations.

Larbi Alaoui

 

 

 

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page