Le PJD réagit à l’inculpation d’Abdelali Hamieddine (Photo)

Après l’inculpation du dirigeant PJDiste Abdelali Hamieddine pour participation à un homicide volontaire, le PJD, en alerte, tiendra ce lundi 10 décembre une réunion exceptionnelle afin d’en discuter.

C’est le secrétaire général du parti Saad Eddine El Othmani qui l’annoncé sur sa page officielle, invitant les dirigeants du parti à se réunir d’urgence après la décision de la Cour d’appel de Fès de poursuivre Hamieddine.

Dans une déclaration à Le Site info, ce dernier a confirmé cette information et assuré qu’il n’était pas au courant de la décision de la justice. «Je l’ai appris à travers la presse», a confié Hamieddine.

L’histoire s’est passée le 23 février 1993 à proximité de la faculté de droit Dhar Mehraz de Fès. Des étudiants appartenant au mouvement Réforme et renouveau et à Al Adl Wa Al Ihssane ont intercepté deux autres étudiants de gauche, Benaïssa Aït El Jid et Haddioui El Khammar, qui étaient à bord d’un taxi. Ils ont ainsi violemment agressé les deux victimes, tué le premier et blessé le deuxième.

Impliqué dans ce meurtre, Hamieddine, inculpé, a écopé de deux ans de prison ferme. Il a par la suite été innocenté, au grand dam de la famille d’Ait El Jid qui n’a pas toléré la décision de la justice.

Des années après, l’affaire a ressuscité grâce au témoignage d’El Khammar qui a failli perdre la vie, avec Ait El Jid, si ce n’est l’aide de quelques personnes présentes pendant la dispute.

K.Z.

 

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page