Le PJD prend une décision après le discours royal

Le discours royal du 43èmeanniversaire de la Marche verte a eu de l’effet sur le Parti de la justice et du développement (PJD) que dirige le Chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani. Le PJD a décidé de s’ouvrir aux partis politiques algériens en leur rendant visite.

Le roi Mohammed VI, avait dans un discours historique, offert une main tendue à nos voisins de l’Est. Une volonté d’entamer un dialogue franc et sincère et d’ouvrir des frontières afin de créer un climat sain et entretenir des relations stables et fraternelles.

C’est donc dans ce contexte, que le Secrétariat général du Parti de la justice et du développement, a donc, selon un communiqué rendu public, décidé de s’inviter chez certains partis algériens afin de discuter des moyens de contribuer à la normalisation des relations bilatérales et de surmonter toutes les différences entravant le développement d’une coopération à différents niveaux.

Cette décision, pour le moins singulière a été prise lors d’une réunion ordinaire du secrétariat général du PJD, samedi dernier où un tour d’horizon sur les principaux points qui ont concerné la scène nationale, a été effectué avant de s’arrêter sur les points importants contenus dans le discours royal commémorant la célébration de la Marche verte.

Le but du PJD se veut dans l’esprit d’un dialogue politique commun et une consultation avec les frères algériens afin de s’attaquer à la réalité de la division et de la dissidence au Maghreb, une réalité qui contredit les points communs des peuples de la région.

Le point culminant dans la réunion de samedi quant aux questions nationales aura été sans surprise la problématique de l’heure GMT. A ce propos, le Secrétariat a appelé à porter une attention particulière aux demandes des grandes couches de la société.

Il faudrait pour cela, est-il dit dans le communiqué signé par le S.G du PJD ‘’créer les conditions nécessaires afin d’assurer l’adoption du nouveau calendrier dans une atmosphère propice aux objectifs et aux intérêts nationaux. L’adoption de cette décision, se doit de tenir compte des contraintes des citoyens’’.

M.J.K

 

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le roi Mohammed VI a félicité le nouveau président Tebboune

Le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations à Abdelmadjid Tebboune, suite à son élection président de la République algérienne démocratique et populaire.