Le PJD et le MUR ne seront pas considérés comme organisations terroristes par Trump

La nouvelle orientation de la politique étrangère de l’administration de Donald Trump tend à serrer les vis sur les organisations islamistes toutes obédiences confondues. Ainsi, l’organisation mondiale des frères musulmans sera incluse prochainement dans la liste américaine des organisations terroristes.

A cet effet, les services secrets américains procèdent à l’analyse des situations dans les pays arabes et établissent leurs rapports qui seront soumis au président. Se trouvent dans leur ligne de mire, tous les partis et organisations relevant de cette confrérie, notamment les sections d’Egypte, de Jordanie, de Syrie, du Liban, du Qatar, de Libye, du Soudan, de Mauritanie et d’Algérie entre autres.

Cependant, selon le quotidien Al Massae, qui se réfère à ses sources, deux pays arabes pourraient constituer l’exception. Il s’agit du Maroc et de la Tunisie, où les mouvements islamistes apparentés aux frères musulmans, participent activement à la vie politique, notamment le PJD qui conduit le gouvernement et le mouvement Annahda, qui a participé activement à tout le processus de la transition démocratique et a fait partie du gouvernement de la troïka, sous la conduite du président Marzouki.

Les rapports de la CIA, à ce sujet, justifient leur vision, par le fait que le bannissement de ces deux partis, pourrait conduire une bonne partie de la jeunesse à se radicaliser contre l’occident en général et l’Amérique en particulier.

Mais , quoiqu’il en soit, la réflexion est toujours engagée dans les cercles du pouvoir américain.

T.J

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page