Le PAM se dirige-t-il vers une scission ?

Le Tracteur serait-il en train de connaître une panne sèche?  La “guéguerre” des communiqués augure-t-elle d’une crise PAMiste annoncée?

C’est du moins ce que laisse présager la réaction des membres du Bureau politique du Parti Authenticité et Modernité (PAM), après le communiqué publié par le secrétaire général, Hakim Benchamach, lundi soir.

La réponse du berger à la bergère est venue sous la forme d’un autre communiqué des membres du BP, après une réunion urgente de celui-ci, convoquée par Hakim Benchamach. Il y est martelé que “les décisions du secrétaire général ne concernent que sa personne, alors que les membres du BP restent fidèles à la légitimité démocratique”. De même qu’ils réitèrent leur adhésion aux décisions prises le 5 janvier 2019 et leur respect de celles des instances du parti, particulièrement celles prises par le Conseil national, le Bureau politique et le Bureau fédéral.

Les signataires du communiqué ajoutent que lors de la réunion urgente du lundi 20 mai, le secrétaire général a énuméré plusieurs mesures en assurant les avoir prises d’une manière unilatérale. Parmi elles, le retrait de Mohamed El Hammouti de la présidence du Bureau fédéral et son remplacement par Hakim Benchamach lui-même. Celui-ci a également présenté un enregistrement vidéo enjoignant la Commission de discipline de prendre acte de toute intervention future de la Commission préparatoire, comme il a adressé une correspondance au ministère de l’Intérieur pour que cette dernière ne puisse tenir aucune réunion aux quatre coins du Royaume.

Hakim Benchamach a ainsi publié un communiqué sur ces mesures précités et les signataires ont riposté en soutenant n’avoir pas été consultés et n’avoir pris aucune décision à ce sujet, en tant que membres d’une instante dirigeante du parti .

Pour toutes ces raisons, ils insistent sur la pérennité du projet du parti et sur l’unité de ses rangs, de la part des militants, ainsi que sur le respect des principes démocratiques internes, sur la défense de la légitimité des instances PAMistes et, enfin, sur l’adhésion positive concernant les préparatifs du quatrième Congrès national.

Les signataires du communiqué du Bureau politique du parti du Tracteur comptent parmi les ténors du parti du Tracteur.

Le torchon brûle déjà entre les pro-Benchamach et le clan de ses détracteurs démocrates. Le PAM se dirige-t-il vers une scission annoncée. Seul l’avenir nous éclairera sur ce qu’il va advenir du Tracteur dont le moteur devient de plus en plus poussif et époumoné!

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

CHAN 2020: on connaît l’arbitre de Maroc-Algérie

Les Locaux affronteront l'Algérie samedi 21 septembre à Blida.