Le PAM n’est pas une alternative au PJD pour former le gouvernement

Ce qui devait être une surprise pour la classe politique marocaine, n’est en fin de compte qu’un communiqué classique reprenant les mêmes idées et positions antérieures.

En effet, le bureau politique et fédéral du Parti de l’authenticité et de la modernité (PAM), publié par le site officiel du parti, n’a pas dérogé à la règle, puisque Ilyas El Omari et ses camarades ont sévèrement critiqué la situation née des consultations pour la formation du gouvernement, et qui se caractérise selon eux, par une dangereuse dépravation du discours et des moeurs politiques, qui ont tendance à enraciner le désespoir et de présenter la politique comme un jeu stérile. Tout ceci pour servir un agenda partisan qui ne prend pas en considération les intérêts du pays, ajoute le communiqué.

Dans ces conditions qui dépassent même les pratiques qui avaient eu lieu à une époque caractérisée par de forts tiraillements entre les acteurs politiques, le PAM tient à réaffirmer qu’il s’en tient à sa position de principe, qui fait de lui un acteur qui n’est pas concerné directement par le processus de formation du gouvernement, poursuit le communiqué. Cependant, le PAM appelle à une prompte constitution d’un gouvernement homogène capable de relever les défis, auxquels le Maroc est confronté, tout en réaffirmant qu’il ne se considère en aucun cas, comme alternative au parti investi dans cette mission, conclut-il.

Le parti du tracteur a voulu, ainsi, couper court à toutes le rumeurs et les « analyses », qui prévoyaient le recours au deuxième parti, en cas d’échec de Benkirane à constituer une majorité.

Taoufik Jdidi


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page