Le Maroc et l’Équateur inaugurent une “nouvelle phase” dans leurs relations

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, a affirmé, ce lundi à Rabat, que le dialogue entre le Maroc et l’Équateur va se poursuivre et sera renforcé davantage dans les semaines et mois à venir, qualifiant les relations entre les deux pays d’une “nouvelle phase”.

Lors d’un point de presse à l’issue d’une rencontre avec le vice-ministre équatorien des relations extérieures, de l’intégration régionale et de la coopération internationale, Andrés Terán, en visite de travail dans le Royaume, Bourita a affirmé que cette visite “historique”, la première depuis des décennies d’un haut responsable équatorien au Maroc, s’inscrit dans le cadre d’une dynamique positive et constructive, lancée au cours des derniers mois entre les deux pays, pour promouvoir les actions de coopération dans le domaine économique et pour renforcer le dialogue politique.

“Nos relations connaissent cette dynamique, à la faveur d’un engagement mutuel, pour lever tous les obstacles qui empêchent le développement d’un véritable partenariat entre les deux pays”, a t-il déclaré, ajoutant que les discussions tenues ont permis d’identifier les actions à venir et à entreprendre pour construire les éléments de ce partenariat.

Bourita a en outre salué les efforts déployés par le gouvernement équatorien en vue de promouvoir un développement intégré de la société à travers le lancement d’un accord national avec les acteurs sociaux et politiques du pays. Il a fait état, en ce sens, de l’appréciation du Maroc des avancées réalisées par le gouvernement équatorien en matière de promotion de la démocratie, de la liberté d’expression et de la lutte contre la corruption, ainsi que son engagement politique en vue de développer des programmes sociaux visant à appuyer les secteurs économiques les plus vulnérables, les personnes handicapées et les personnes âgées dans le cadre d’une vision de solidarité et d’égalité. Les entretiens ont aussi permis de tracer les lignes d’une relation future entre les deux pays, d’identifier les actions concrètes et de travailler avec une perspective “très positive” et “très prometteuse” pour les relations bilatérales, a souligné le ministre.

Par ailleurs, Andrés Terán a exprimé le grand intérêt du président équatorien Lenín Moreno et de son gouvernement à développer un partenariat multidimensionnel avec le Maroc.

Lors de ce point de presse, le haut responsable équatorien s’est félicité du niveau des relations existant entre Quito et Rabat, exprimant le souhait de voir cette coopération s’élargir à d’autres domaines tels que le tourisme, le commerce, l’agriculture et la formation professionnelle.

“Nous voulons développer une nouvelle phase de nos relations bilatérales”, a assuré Andrés Terán, en visite de travail dans le Royaume.

Il a, par ailleurs, salué les réalisations accomplies par le Royaume sous le règne du roi Mohammed VI en matière de développement économique et social, ainsi que l’implémentation de la stratégie sectorielle du développement et la mise en œuvre de projets de développements dans différentes régions du Maroc.

Le responsable équatorien a également loué les efforts déployés par le Maroc en faveur du développement en Afrique.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Real Madrid sous le charme de Mohamed Ihattaren ?

L’international maroco-néerlandais Mohamed Ihattaren serait dans le viseur du Real Madrid.