Le journaliste Hamid El Mahdaoui a pris une décision

Le journaliste Hamid El Mahdaoui, détenu dans le cadre des évènements du Rif, a entamé une grève de la faim pour protester contre le fait qu’il soit privé de soins et de traitements médicaux pendant plusieurs mois.

Sur Facebook, Bouchra Khounchafi, l’épouse du journaliste, a indiqué que la direction de l’établissement pénitentiaire Tiflet 2, où son mari purge sa peine, a reçu vendredi 20 septembre deux lettres d’El Mahdaoui, leur annonçant qu’il entamera une grève de la faim en guise de protestation.

À rappeler que la Cour d’appel avait confirmé le verdict du tribunal de première instance. Le journaliste Hamid El Mahdaoui avait ainsi été condamné à 3 ans de prison ferme, assortis d’une amende de 30 000 DH. Il a été accusé pour “non-dénonciation d’un crime portant atteinte à la sûreté de l’Etat”.

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19: le patron de l’OMS met en garde le Maroc

Le nombre de décès dus au Covid-19 au Maroc a significativement augmenté ces derniers jours. Le bilan quotidien des contaminations est passé au-dessus de la barre des 1000 cas depuis plus de deux semaines.