Le clip du rappeur “Gnawi” fait réagir le gouvernement

Le ministre de la Jeunesse, des Sports, de la Culture et porte-parole du gouvernement a fait savoir que l’art, sous toutes ses formes, doit respecter les constantes nationales, les valeurs et les principes des Marocains.

En réponse à une question, lors du point de presse suivant le Conseil de gouvernement, sur l’arrestation du rappeur Gnawi après le lancement de la chanson «Aâcha Chaâb», Hassan Abyaba a expliqué: «Toute chanson doit respecter les droits des Marocains, leurs principes et leur éducation. L’art n’est qu’un moyen de divertissement. Nous sommes dans un Etat de droit et tout comportement hors-la-loi est totalement inacceptable». Et d’ajouter : «Nul n’est au-dessus de la loi. Tout citoyen doit assumer la responsabilité de ses actes».

Rappelons que le rappeur marocain Mohamed Gnawi a été placé en détention provisoire à la prison locale El Arjat, à Salé, sur ordre du procureur général. Il sera poursuivi pour diffamation et injures à l’encontre de fonctionnaires de police pendant l’exercice de leurs fonctions.

Un avis de recherche avait été lancé à son encontre avant qu’il ne soit arrêté pour outrage et insulte à l’encontre de fonctionnaires de police. Le jeune rappeur avait en effet publié une vidéo sur les réseaux sociaux où il proférait des injures à l’encontre de policiers. Sa dernière chanson polémique, interprétée avec les rappeurs Weld Lagriya et Lazaâr, a été largement visionnée sur Youtube.

N.M.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Marrakech: deux Singapouriennes victimes de vol

La police de Marrakech a arrêté en début de semaine deux individus pour avoir volé deux touristes dans l’ancienne médina de la ville ocre.