L’augmentation du nombre des parlementaires vue par un leader de l’Istiqlal

Noureddine Mediane, membre du conseil exécutif du parti de l’Istiqlal, a exprimé son rejet de la proposition visant à augmenter le nombre des membres de la chambre des représentants.

« Personnellement, je n’aime pas l’idée », a-t-il déclaré lors de l’émission « Noqta Ila satr » (point à la ligne) présentée par Sabah Bendaoud sur la radio nationale.

« Nous ne pouvons en aucun cas permettre l’augmentation du nombre des représentants dans cette conjoncture économique délicate », a souligné Mediane, arguant qu’il est illogique de demander cette augmentation alors que nous réclamions la réduction du nombre des sièges parlementaires et que des pays qui ont une plus grande population ont réduit le nombre de leurs députés.

« Si nous voulons répondre positivement à certains qui veulent plus de parlementaires, nous pouvons réduire le nombre des sièges au niveau local, c’est-à-dire au niveau de certaines circonscriptions et permettre, ainsi, l’accès des représentants de la communauté marocaine à l’étranger et des jeunes », a-t-il fait savoir. 

Et Mediane de conclure: « Même au sein du parti, la question n’est pas encore tranchée et la décision revient, finalement à la majorité ».

S.Z.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Marzouki appelle les séparatistes du polisario à regagner la mère-patrie

L'ancien président tunisien, Moncef Marzouki, a affirmé que le régime algérien "prend en otage" les séquestrés "pour un choix politique fallacieux", jugeant judicieux de les voir regagner la mère-patrie, le Maroc, au lieu de croire à des perceptions erronées.