L’appel lancé par Aziz Akhannouch à Nairobi

Le ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch, a réitéré, lundi à Nairobi, l’appel lancé par le Maroc à l’ensemble des pays soucieux de la durabilité des océans à adhérer à l’initiative de la Ceinture Bleue (The Bleue Belt), lancée par le Royaume lors de la COP22, en tant que piste d’action réaliste et contribution concrète au débat.

« Le Maroc appelle vivement à l’adhésion de tous les pays et organisations soucieux de la problématique de la durabilité des océans, à cette initiative qui compte parmi ses objectifs la protection de 10 pc de la surface des océans par des Aires marines protégées, la restauration des habitats et fonds marins dégradés et l’émergence de flottes de bateaux de pêche de nouvelle génération plus écologiques », a souligné Akhannouch lors de la conférence de haut niveau sur l’économie bleue durable, dont les travaux ont été ouverts par le président kényan Uhuru Kenyatta.

Il a expliqué que la Ceinture bleue se veut une plate-forme collaborative fédérant les acteurs étatiques et non étatiques pour la conception, le financement et la mise en oeuvre de nouvelles activités économiques durables liées à l’économie bleue. Akhannouch a saisi cette occasion pour réitérer l’engagement indéfectible du Maroc en faveur de l’émergence d’une économie bleue durable.

« Ce qui nous rassemble aujourd’hui, c’est une volonté commune de s’engager sur la voie de l’action en faveur d’une économie bleue durable », a soutenu le ministre.

Il a rappelé le message adressé par le roi Mohammed VI au « Sommet africain de l’action », tenue en marge de la COP22 à Marrakech et dans lequel le Souverain a notamment appelé à « dessiner une Afrique résiliente aux changements climatiques, une Afrique qui s’engage résolument sur la voie du développement durable ».

« C’est une Afrique qui utilisera ses ressources de manière optimale, en respectant les équilibres environnementaux et sociaux », avait souligné le roi dans son message. Akhannouch a soutenu, à ce propos, que ces préoccupations sont au coeur de la stratégie africaine du Royaume du Maroc, qui défend pleinement sa vocation africaine et s’engage fermement sur la voie de la durabilité.

Le ministre a tenu à rappeler que le secteur de la pêche fait vivre environ 3 millions de personnes au Maroc, ajoutant qu’au regard des grands enjeux liés au secteur, le développement durable de l’économie océanique a été au centre des préoccupations du Maroc lors de l’élaboration en 2009 de la stratégie Halieutis, un plan dédié au secteur de la pêche maritime et dont les réalisations sont concluantes et encourageantes.

Placée autour du thème « L’économie bleue et le programme 2030 pour le développement durable », la conférence se concentrera sur les nouvelles technologies et l’innovation pour les océans, les mers, les lacs et les rivières ainsi que les défis que posent ces ressources et les énormes opportunités qu’elles présentent pour l’humanité.

Pas moins de 14.000 accréditations pour les délégués gouvernementaux, les experts et les représentants des ONG, des médias et de la société civile de 181 pays, dont le Maroc, ont été accordées par les organisateurs de cette grande manifestation qui se tiendra au Centre International de Conférence à Nairobi, apprend-on sur le site officiel de la conférence.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page