L’Algérie effectue une autre manoeuvre sur le dossier du Sahara à l’ONU

La question du Sahara marocain n’était même pas à l’ordre du jour du conseil de sécurité, puisque le rapport que présentera le secrétaire général des Nations-Unies, n’interviendra qu’au mois d’avril. Pourtant, l’Algérie de connivence avec l’Uruguay, en tant que membre non permanent du conseil, a réussi à introduire ce point dans les débats qui ont lieu ce mercredi.

Il s’agit pour eux, de forcer la main des membres du conseil, pour adopter une résolution allant dans le sens du retour immédiat de toutes les composantes de la Minurso, lesquelles avaient été expulsées du Maroc, durant la crise qu’avait provoquée Ban Ki Moon, lors de sa visite aux camps de Tindouf et à la zone de Tifariti.

Cette démarche algérienne fait suite à la déconvenue qu’elle a subie par le retour triomphal du Maroc à l’Union africaine et le renforcement de ses positions jusque dans les pays qui ont toujours soutenu les thèses des séparatistes.

Mais, tout porte à croire, que cette ènième tentative algérienne, sera vouée à l’échec, puisque le nouveau secrétaire général Antonio Guetrres connait parfaitement le dossier et ne permettra pas de dépasser les limites tracées à cette question, dans le cadre d’un règlement politique négocié mutuellement accepté par les deux parties.

Les observateurs n’ont pas manqué de relever, que ces manœuvres algériennes essaient d’anticiper les changements qui interviendront prochainement à la tête de certaines commissions onusiennes, où siègent des personnes bien entretenues par le pouvoir algérien.

T.J

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page