Lakhdar Brahimi appelle Alger à ouvrir les frontières avec le Maroc

L’ex-ministre algérien des affaires Lakhdar Brahimi a appelé les autorités de son pays à procéder à l’ouverture immédiate des frontières entre les deux pays. Lors d’une conférence qu’il donnait à l’institut de police d’Alger, Brahimi a déploré l’état de rupture entre le Maroc et l’Algérie, lequel entrave la construction du grand Maghreb. Il a surtout mis l’accent sur les coûts économiques et humains de cette situation.

Brahimi a exhorté les deux pays à prendre exemple sur l’Inde et la Chine qui étaient en litige à cause des frontières, mais cela ne les a pas empêchées de mettre en place des mécanismes de coopération économique.

Certaines sources indiquent que Lakhdar Brahimi et Abderrahmane El Youssoufi coordonnent ensemble leur action pour assainir l’atmosphère entre les deux pays.

A noter que le Maroc a, par la voix du Roi, appelé le pouvoir algérien à ouvrir les frontières à maintes reprises, mais Alger s’obstine dans sa position.

Rappelons que l’Algérie a procédé à la fermeture de la frontière avec le Maroc en 1994, en réponse à l’instauration du régime des visas pour les ressortissants algériens, suite à l’attentat de l’hôtel Atlas Asni de Marrakech, que les autorités marocaines imputent aux services secrets algériens.

Depuis, les frontières fermées au monde sont celles des deux Corées et de l’Algérie avec le Maroc.

Taoufik Jdidi


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page