Daoudi: “Le Maroc n’en serait pas là si le PJD avait gouverné depuis l’indépendance”

Il fait encore parler de lui. Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi, a suscité un vif débat ce lundi au sein de la Chambre des représentants.

Répondant à une question du PJD sur le climat des affaires au Maroc, le responsable gouvernemental n’a pas mâché ses mots. “Nous avons résolu un grand nombre de problèmes. Le Maroc n’en serait pas là si le PJD avait gouverné depuis l’indépendance”.

Et d’ajouter: “Il existe une rude concurrence entre tous les pays, qui sont en quête de développement. En 2012, le Maroc occupait la 94e place mondiale (sur 183 pays/Doing Business, ndlr). Grâce à nos efforts, on est parvenu à atteindre la 60ème place et nous espérons gagner encore 10 places en 2021”.

Daoudi a par ailleurs indiqué que le Royaume est devenu le premier pays africain récepteur d’IDE (Investissements directs étrangers) lors des deux dernières années.

Enfin, il a appelé les députés à comparer le Maroc avec “les pays du même niveau” et non pas avec ceux qui “nous devance de deux siècles”.

M.F.

Suggestions d’articles

Le PAM tire à boulets rouges sur El Othmani

Pour le Parti Authenticité et Modernité, le chef de gouvernement assume toutes les responsabilités du fiasco de la session extraordinaire, concernant la promulgation des projets de lois programmés.