La Zambie réaffirme son soutien indéfectible à l’intégrité territoriale du Maroc

La Zambie a réaffirmé, vendredi, son soutien indéfectible à l’intégrité territoriale du Maroc et salué les efforts entrepris par le Royaume pour parvenir à une solution politique durable au différend régional entretenu sur la question du Sahara marocain.

Ce soutien indéfectible à la marocanité du Sahara a été exprimé par le ministre des Affaires étrangères de la République de Zambie, Joseph Malanji, lors d’une réunion virtuelle à Lusaka avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Dans un communiqué parvenu à la MAP, le ministère zambien des Affaires étrangères a indiqué que Malanji a souligné à cette occasion l’importance du Plan d’autonomie marocain comme base de résolution de la question du Sahara marocain.

Il a, à cet égard, réitéré «le plein appui de la Zambie au rôle de l’ONU en tant que cadre exclusif et consensuel pour trouver une solution durable à ce différend régional et à la décision 693 de l’Union Africaine, adoptée en juillet 2018 par le 31e Sommet, soutenant officiellement le processus des Nations Unies».

La même source relève que la réunion a salué les résultats de la visite royale historique effectuée en février 2017 en Zambie, qui a montré une grande volonté de renforcer les relations bilatérales et les liens personnels entre le Président zambien, Edgar Chagwa Lungu et le roi Mohammed VI.

Les deux parties se sont également engagées à se soutenir mutuellement sur les questions pertinentes d’intérêt commun aux niveaux bilatéral et multilatéral, comme elles ont réaffirmé leur engagement à renforcer les relations entre la Zambie et le Maroc dans l’intérêt des deux peuples.

Elles ont de même souligné l’importance de la Commission mixte de coopération en tant que mécanisme essentiel pour le renforcement de la coopération entre les deux pays, ajoute le communiqué, notant que les deux ministres ont convenu de convoquer la première réunion de la Commission dès que la situation sanitaire mondiale s’améliorera.

Bourita et Malanji ont, à cet égard, décidé d’intensifier les consultations politiques entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays sur les questions africaines et internationales d’intérêt commun.

Ils ont aussi formulé le souhait de développer la coopération bilatérale entre les deux pays dans des domaines tels que l’énergie (énergies renouvelables), l’agriculture, les infrastructures, la formation, l’eau, l’éducation et le partage des connaissances dans le domaine de la gestion de l’eau et de la construction de barrages.

Lors de cette réunion virtuelle Malanji était accompagné de l’ambassadeur Chalwe Lombe, Secrétaire permanent du ministère des Affaires étrangères, précise-t-on de même source.

S.L. (avec MAP)


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page