La panacée de Maelainine pour “ranimer” le Maroc

“La politique risque l’asphyxie. Elle a un besoin urgent de réanimation. Celle-ci ne pourrait se faire que grâce à la libération des volontés, au respect des différences et à la tolérance. Et aussi par l’autocritique, l’indépendance de l’acteur politique, celle du journaliste, ainsi que des moyens adéquats permettant aux défenseurs des droits de l’Homme d’accomplir leur mission et de prendre des initiatives”.

De qui est donc cette panacée qui mettra le Royaume sur les rails et résoudra toutes nos problématiques politiques et socio-économiques? Du regretté économiste et professeur universitaire, Driss Benali? Du défunt professeur et écrivain en sciences humaines et sociales, Mahdi Elmanjra?

Nenni! C’est le diagnostic sans appel de celle qui ne rate aucune occasion de se taire, la députée PJDiste Amina Maielainine. Et c’est toujours via sa page officielle Facebook que cette donneuse de leçons montre aux Marocains le droit chemin de la rédemption et du progrès.

“Le Maroc est fatigué par des armées de professionnels de la politique qui ne pensent qu’à leur intérêt propre. Il est fatigué par des armées d’intrus des médias dont les agendas ont pour dessein de saper le moral”, poursuit la “pasonaria” verbeuse du parti de la Lampe.

Et d’éclairer également les lanternes de ses “followers” sur “les armées de mercenaires de l’action associative qui ne veulent que profiter de certains projets ou quémandent des invitations à un voyage ou à un dîner”. Sans oublier ” les armées de technocrates aux curriculum imposants mais dépourvus d’argutie et de vision réelle de changement”.

Maelainine continue par la suite à énumérer lapalissades et idées personnelles géniales et à ergoter sur sa propre définition de l’extrémisme, autre que celle que tout le monde connaît. L’extrémisme pour la députée islamiste est synonyme de “suprématie du silence”. Et tout modèle de développement devrait être d’abord politique avant d’être économique ou social, martèle-t-elle.

Bref, Amina Maelainine se mue en praticien ès toutes spécialités confondues au chevet de l’homme malade, le Maroc, selon sa publication. Son diagnostic pointu et sa prescription minutieuse et hautement professionnelle seront à même de sortir le pays de toutes les crises et feront de lui un Eldorado paradisiaque que l’on nous enviera de par le vaste monde.

Merci qui? “Elémentaire, mon cher Watson”! Merci au docteur, politologue, psychologue, Amina Maelainine, bien sûr!

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

L’actrice Sanae Akroud défend Muslim et Amal Saqr (PHOTO)

Lorsque Muslim et Amal Saqr ont annoncé leur union, plusieurs internautes leurs ont adressé leurs félicitations. L'actrice Sanae Akroud a également réagi à ce mariage et tenu à féliciter le couple... à sa manière.