La main tendue de Mohammed VI à l’Algérie refait parler d’elle

La main tendue par le roi Mohammed VI à l’Algérie, dans le discours royal du 6 novembre 2018 à l’occasion du 43ème anniversaire de la Marche Verte, refait parler d’elle. En effet, le Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres, a mis en exergue l’initiative royale dans son dernier rapport au Conseil de sécurité sur le Sahara marocain.

Dans ce document, Guterres a souligné que le Souverain avait appelé à mettre fin à l’absence d’unité au Maghreb et proposé “la création d’un mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation” entre le Maroc et l’Algérie, “sans conditions ni exceptions, selon un agenda ouvert”. Un geste qui traduit la volonté du Royaume à aller de l’avant et ouvrir une nouvelle page dans les relations avec son voisin.

Le rapport ajoute que dans le même discours, le roi avait mis l’accent sur le retour du Maroc à l’Union Africaine. Un retour qui couronne la vision du Souverain pour le développement et l’unité de l’Afrique et qui renforce les liens de fraternité et d’amitié qui unissent le Maroc avec les pays du continent.

Dans ce discours, le roi Mohammed VI avait souligné que “les principes et les référentiels immuables qui constituent le fondement de la position marocaine, ceux que Nous avons définis dans le Discours que Nous avons prononcé à l’occasion du quarante-deuxième anniversaire de la Marche Verte. Ce sont ces mêmes fondamentaux qui ont constamment guidé notre action jusqu’à présent”.

Le rapport du Secrétaire Général met également en exergue l’engagement du Maroc, annoncé par le Souverain, dans le discours royal du 6 novembre 2018, pour coopérer de bonne foi avec le Secrétaire Général et son Envoyé Personnel, aux fins d’établir un processus politique sérieux et crédible, en tenant compte des leçons et des expériences du passé.

Dans son rapport, Guterres a aussi rappelé l’audience qui lui a été accordée par le roi, à Rabat, le 11 décembre 2018. Le Secrétaire Général a précisé qu’il avait exprimé, lors de cette audience, sa gratitude au Souverain pour l’engagement constructif du Maroc, dans le processus politique et lors de la première table ronde de Genève, tenue les 5 et 6 décembre 2018.

Le roi Mohammed VI a réitéré l’engagement du Maroc dans le processus politique et salué les efforts de l’Envoyé Personnel pour la tenue de la première table ronde, avec la participation notamment du Maroc et de l’Algérie, souligne le rapport du Secrétaire Général.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page