Main tendue du roi Mohammed VI: le président algérien botte en touche

Abdelmadjid Tebboune, le président  algérien, n’a pas encore daigné répondre positivement à la main tendue du Maroc de réconciliation sans conditions, de réouverture des frontières terrestres, de coopération, d’amitié et de fraternité. Cette main tendue, claire, sensée et clairvoyante, quant au devenir commun de nos deux pays, a été expressément signifiée dans le discours du Souverain, à l’occasion de la commémoration de la Fête du Trône, prônant le dialogue sincère, amical et de bon voisinage entre l’Algérie et le Maroc.

En réponse à une question se rapportant à la teneur du très important discours du roi Mohammed VI concernant l’ouverture des frontières, le président algérien a simplement déclaré : « Pour l’Algérie, il n’y a pas eu de réponse suite au problème actuel qui se rapporte à la déclaration d’un diplomate marocain comportant de graves conséquences. En conséquence, nous avons rappelé notre ambassadeur à Rabat et avons demandé d’aller plus loin, mais sans recevoir nulle réponse ».

Pour rappel, le représentant permanent du Royaume aux Nations Unies, Omar Hilale, avait suscité la colère en Algérie après la note distribuée aux membres du Mouvement des Non Alignés, lors du débat général  de la réunion ministérielle de ce dernier qui s’était virtuellement déroulée les 13 et 14 juillet dernier. Une note concernant l’autodétermination du peuple kabyle et qui était une riposte aux déclarations anti-marocaines du MAE algérien, Ramtane Lamamra, et à son soutien inconditionnel, comme celui des dirigeants de son pays, aux séparatistes polisariens.

Larbi Alaoui

 

 


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page