La fermeture des locaux d’Al Adl Wal Ihsane arrive au Parlement

Le groupe du parti Istiqlal à la Chambre des représentants a demandé vendredi 8 février au Président de la Chambre Habib El Malki des éclaircissements sur la mise sous scellé de villas à Inezgane, Casablanca et Kénitra appartenant à des membres d’Al Adl Wal Ihsane, le mouvement islamique marocain interdit mais toléré.

Le Président de la Chambre des représentants a rétorqué que la réponse à ce sujet était chez le ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme, Mustapha Ramid, et c’est à lui qu’une question orale devait être adressée.

Le groupe istiqlalien a déclaré que par respect à la Constitution, les autorités publiques se devaient d’informer l’opinion publique sur les véritables raisons de cette mise sous scellé.

Adl Wal Ihsane avait dénoncé, au cours d’un point de presse à Salé, ces faits. Selon les autorités, ces villas accueillaient des réunions publiques sans autorisation.

M.J.K

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Rabat: le village des Jeux africains a été inauguré

Le village qui accueillera les participants à la 12e édition des Jeux africains (JAR), prévus du 19 au 31 août avec la participation de plusieurs milliers d'athlètes du continent, a été inauguré ce vendredi dans l'espace de l'Université internationale de Rabat.