La décision de la Jordanie d’ouvrir un consulat à Laâyoune continue de faire réagir

La décision de la Jordanie d’ouvrir un Consulat général à Laâyoune, dans les provinces du sud du Royaume, constitue « un pas arabe positif qui renforce la marocanité du Sahara », écrit le site d’information émirati IRM News.

La démarche jordanienne soutient la position du Maroc au niveau international, d’autant plus qu’elle intervient quelques semaines après l’ouverture du Consulat général des Emirats Arabes Unis dans la même ville marocaine, souligne le média émirati.

Cette décision vient renforcer le soutien arabe au Royaume dans la question du Sahara, note la publication, indiquant que « ce soutien confirme, sans aucun doute, que le Maroc poursuit le renforcement des missions diplomatiques dans les provinces du sud, et que ses choix solides ne sont nullement affectés par les provocations » des séparatistes.

L’annonce de l’ouverture d’un deuxième consulat arabe, en ce timing précis, confirme que la réaction des adversaires n’a aucun effet, et que le Maroc poursuit la mobilisation de davantage de soutien international à la question du Sahara marocain, relève notamment le site d’information.

Le média, qui a recueilli les opinions de plusieurs analystes politiques, écrit que de nouvelles représentations diplomatiques de pays arabes seront ouvertes prochainement dans la région, en particulier des pays ayant soutenu la décision du Maroc d’agir pour rétablir et sécuriser le passage d’El Guerguarat.

Les provinces du sud du Royaume connaissent un mouvement diplomatique majeur qui vient appuyer la position du Maroc qui entretient de bonnes relations avec les pays arabes, souligne le journal électronique, ajoutant que le Sahara marocain va renforcer son ouverture économique et sociale.

Le média ajoute que le Maroc a réalisé « une victoire diplomatique et politique après la réouverture du point de passage d’El Guerguarat, et le remarquable soutien arabe qui va avec ».

La Jordanie a donné « un nouvel élan à l’ouverture de consulats dans le sud du Royaume, qui renforcera la souveraineté du Maroc sur ses provinces du sud, et apportera un soutien régional et international à l’initiative d’autonomie proposée par Rabat » pour régler la question du Sahara marocain, conclu la publication.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Covid-19, une opportunité historique pour le Maroc (Laftit)

Le Maroc est en mesure de faire de la pandémie de la Covid-19 une opportunité historique pour favoriser son décollage économique et renforcer la cohésion sociale (...), a indiqué ce mercredi à Rabat le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit.