Karim Tazi out du PSU? Mounib répond (VIDEO)

La secrétaire générale du PSU Nabila Mounib a tiré les choses au clair concernant la polémique autour de Karim Tazi, le célèbre homme d’affaire et l’un des militants du parti. Dans une interview accordée à Le Site Info, la politicienne a assuré qu’il ne démissionnera pas du PSU après avoir mis son nom dans liste de ceux qui ont réclamé la suspension de la campagne de boycott contre Centrale Danone.

Elle a affirmé que la polémique a été provoquée parce que plusieurs partis marocains ont toujours espéré avoir Karim Tazi dans leurs rangs. «Faire partie du PSU commence à déranger certains», a-t-elle expliqué.

En parallèle, Mounib a démenti les allégations selon lesquelles Karim Tari finance le parti, reconnaissant tout de même qu’il contribue largement à l’organisation des congrès et des conférences.

«L’Etat nous accorde 460.000 dirhams annuellement. Cette somme ne nous suffit pas. Karim nous avait offert 200.000 dirhams en 2016 pour financer la campagne électorale de la liste nationale. Cet argent nous a permis de tenir, en 13 jours, 36 congrès et de nombreuses tables rondes. En parallèle, plusieurs autres partis dépensent des milliards de centimes pour leurs campagnes», a expliqué Nabila.

Elle a également assuré que son frère, Bachir Mounib, l’aide également à financer les événements organisés par le PSU. Et d’ajouter qu’il connait sa passion pour la politique et y adhère. «Depuis 1997, je prends de temps à autres des crédits pour subvenir aux besoins du parti. C’est le prix à payer pour servir mon pays. Mais mes efforts sont microscopiques face aux sacrifices de nombreux Marocains qui ont fait des années de prison pour avoir choisi la gauche», a-t-elle affirmé.

K.Z.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Coronavirus: nouveau record de guérison au Maroc

3.426 guérisons ont été enregistrés au Maroc au cours des dernières 24 heures, soit un record, contre 1.376 nouveaux cas confirmés.