Justice: l’affaire Hamieddine revient au devant de la scène

Voilà une affaire qui n’a de cesse de défrayer la chronique! Celle du dirigeant du parti islamiste et élu de la Nation, Abdelali Hamieddine.
Accusé de complicité dans l’assassinat, en 1993, de l’étudiant Benaissa Aït El Jid, son procès est prévu pour le 12 février courant, à la Cour d’appel de la capitale spirituelle. Et une source proche de l’accusé assure à Le Site info que les dirigeants du parti de la Lampe comptent, de nouveau, accompagner Hamieddine à Fès. Et ce, malgré les critiques récentes d’aucuns sur cette initiative de solidarité partisane.
A rappeler qu’en janvier dernier, le Conseil national du Parti de la Justice et du Développement avait vigoureusement protesté sur les poursuites dont fait l’objet leur « frère »et vice-président dudit Conseil.
S’étant étonné de cette décision judiciaire dans un communiqué, le Conseil national du PJD considère que le retour à une affaire, datant de plus de deux décennies, est la résultante de plaintes aux objectifs politiques avérés. Surtout que la Justice avait déjà dit son mot à propos de ce drame.
De même que cela constitue un précédent gravissime, menaçant l’indépendance de la justice, ajoute le communiqué qui soutient que sa position dépasse largement la solidarité partisane. Laquelle position émane de la défense des principes de l’Etat de droit et ceux des procès justes et équitables, peut-on lire.
L.A. et Y.H.

Articles similaires

Suggestions d’articles

PJD: Itimad Zahidi accuse la direction du parti de « mensonge »

Itimad Zahidi, ex-membre du Conseil national du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a finalement présenté sa démission de façon définitive de cette formation politique dans une lettre qui porte de lourdes accusations à l'encontre de la direction du parti.