Justice: Aujjar fait le bilan de 2018

Le ministre de la Justice Mohamed Aujjar a tiré jeudi un bilan “très positif” des actions de son département au cours de l’année 2018, des réalisations qui consacrent la continuité du chantier de la réforme profonde et globale du système judiciaire. Lors d’une rencontre de communication à Rabat sur le bilan des activités du ministère au titre de l’année 2018, Aujjar a souligné que les réalisations enregistrées permettent d’instaurer une base solide et intégrée pour le système de la justice.

Le ministère, a-t-il dit, a veillé à la promotion de relations de coopération et de coordination avec l’institution législative à travers une présence constante lors des séances des questions orales dans les deux Chambres et une interaction régulière avec les observations et les suggestions des parlementaires. Au volet de l’appui apporté à la société civile, il a indiqué que le département a notamment apporté un soutien direct à 57 projets portés par des associations, auxquels s’ajoutent huit projets d’associations des magistrats et des fonctionnaires de la justice.

Conformément aux orientations de la politique extérieure du Royaume, a ajouté le ministre, l’année 2018 a été marquée par un grand dynamisme en matière de coopération internationale judiciaire, en ce sens que le Maroc a accueilli de nombreuses délégations étrangères venues prendre connaissance de la réforme du secteur et en tirer profit. L’autre fait saillant de l’an dernier, a-t-il poursuivi, se rapporte à la signature d’une décision relative à la création d’une instance conjointe entre le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire et le ministère de la Justice, chargée d’assurer la coordination dans le domaine de la justice, sans porter aucunement préjudice à l’indépendance du pouvoir judiciaire.

Abordant le bilan des activités de son département en 2018, Aujjar a souligné qu’un total de 2.967.047 affaires ont été jugées par les tribunaux du Royaume, alors que le nombre des affaires en instance de jugement a sensiblement baissé pour atteindre 599.710 contre 620.000 en 2016. En matière d’exécution des jugements des tribunaux, le ministre a affirmé que 325.401 décisions ont été exécutées en 2018 avec un taux de jugement mis en exécution parmi ceux enregistrés a atteint 104,64 %.

De tels chiffres reflètent, selon lui, une évolution significative grâce à la prise de conscience par les différents acteurs et intervenants de l’importance de leur rôle au service de la crédibilité et de la fiabilité de l’appareil de justice. Une évolution tout aussi satisfaisante a été observée en matière de recouvrement des amendes dont la valeur globale a atteint plus de 292 millions de DH en 2018, contre 290 millions durant l’année précédente, a précisé le ministre, notant que cette amélioration s’explique en particulier par la mise en œuvre rigoureuse du plan défini par le ministère en la matière.

S.L. (avec MAP)

Suggestions d’articles

France: le procès de la soeur de MBS a commencé

L'affaire date de 2016 et implique l'unique fille du roi d'Arabie Saoudite et soeur du prince héritier MBS. La princesse Hassa bint salmane, 43 ans, doit comparaître devant la justice française.