Ismaïl Alaoui révèle la vérité de la ferme que lui aurait offerte Hassan II (VIDEO)

« Pas du tout, mon cher monsieur! Aucun lot de terrain ne m’a été offert! ». Telle a été la réponse nette et claire de l’ex-SG du PPS, « le Sage du parti du Livre », à la question à propos d’une ferme que Feu le roi Hassan II lui aurait offerte.

Ismaïl Alaoui, invité de notre série « Hikayat »,rappelle que cet épisode remonte à la session législative entre 1984 et 1992. Plus exactement lors de la réunion du regretté Souverain avec les membres de la Commission parlementaire de l’Agriculture et du Développement rural (AGRI).

Et de préciser qu’au moment où les membres de ladite Commission étaient en train de saluer Feu Hassan II, celui-ci lui avait expliqué que sa présence était due à sa situation de député ayant étudié l’agriculture à l’Université et professeur de géographie rurale (ndlr, Ismaïl Alaoui a fait ses études, entre autres, à l’Institut de géographie de l’Université de Paris-Sorbonne).

Ismaïl Alaoui a précisé que, lors de cette brève rencontre, le défunt Souverain a appris qu’il dirigeait la ferme agricole de son gendre. Celle-ci avait la superficie de 220 hectares, dont 180 étaient réservés à l’élevage et 40 en jachère. « Je vais voir », avait alors répondu le roi à Ismaïl Alaoui.

Dans ce troisième épisode de « Hikayat », notre illustre invité a également rappelé que, par la suite, Mohamed Meziane Belafkih l’avait contacté pour lui annoncer que le Souverain avait décidé qu’il était possible de louer l’une des fermes de l’Etat à la famille Alaoui. Ismaïl Alaoui avait alors opté pour une ferme de 280 hectares, située dans la région du Gharb et dont la direction a été confiée à son frère. « C’est lui à qui je rends visite, davantage que j’y vais pour visiter la ferme », a-t-il tenu à souligner.

Par ailleurs, Ismaïl Alaoui a ajouté qu’une personne, »Samahahou Allah » (Que Dieu lui pardonne!), a récemment osé écrire que « j’avais reçu comme donation une ferme de… 5250 hectares! ». Ce qui est archi-faux et l’on peut s’en assurer auprès des services compétents, chargés des biens immobiliers et fonciers », a-t-il asséné. Quant à la ferme en question, elle a été louée par contrat dont il n’avait pas remarqué toutes les dispositions. Parmi celles-ci, un article dispose que le loyer augmente de 20% tous les cinq ans.

Ismaïl Alaoui a aussi évoqué sa mise à l’écart de l’Université, en compagnie de Khalid Naciri et de de Abdelouahad Radi. Et ce dans le but de l’éloigner du milieu estudiantin et de l’action syndicale. Mise à lécart et éloignement dont ce troisième épisode de « Hikayat » donne de plus amples détails.

Larbi Alaoui et Youssef Bajaja

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page