Interventions diplomatiques pour résoudre la crise entre le Maroc et Ban Ki Moon

Le Conseil de sécurité des Nations Unies s’est réuni d’urgence pour discuter de la crise entre Rabat et le secrétaire général de l’ONU Ban Ki Moon. Une crise née du non respect de ce dernier de son devoir de neutralité dans le dossier du Sahara.

Selon le quotidien arabophone Al Massae, le Conseil de sécurité a fait part de son inquiétude sur les dernières évolutions du dossier du Sahara. Ismael Gaspard Martins, Président du conseil pour le mois de mars et ambassadeur de l’Angola auprès de l’ONU, a précisé, lors d’une conférence de presse, que plusieurs interventions diplomatiques sont initiées  afin de résoudre cette « légère » mésentente entre les deux parties.

Rappelons que Rabat, suite au refus de Ban Ki Moon de présenter ses excuses au royaume et  au peuple marocain, ainsi que son refus  de retirer  le terme « occupation » pour décrire la position du Maroc, a pris deux décisions à effet immédiat. La première était de réduire de manière drastique la composante civile de la MINURSO. La seconde était  de retirer la subvention du royaume à cette mission, soit prés de 3 millions de dollars par an.

Toutefois, le Maroc a décidé de ne pas appliquer  pour le moment la décision de retrait de ses troupes  participant dans des missions de maintien de paix de l’ONU.  Cette décision s’explique par l’intervention des pays membres de conseil de sécurité en faveur du maintien des contingents armés marocains.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page