Ilyas El Omari fortement critiqué pour ses projets « illusoires »

Le Comité des Investissements réuni mardi, n’a pas été tendre et y est allé de vives critiques à l’encontre d’Ilyas El Omari, le président du conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Dans la tourmente depuis qu’il a été éjecté du secrétariat général du PAM, El Omari ne doit son salut qu’à un calcul d’alliances avec les élus du PJD, qui aujourd’hui se sont retournés contre lui. Du coup, il fait l’objet de jugements acerbes.

On lui reproche notamment que les grands projets d’investissements dont il a été l’initiateur comme par exemple celui controversé de la Cité industrielle Tanger Tech et le retrait du groupe chinois Haite, sont du domaine de l’illusion. Le projet de la cité chinoise aussi attirant fut-il sur le papier ne verra pas sa concrétisation. Depuis que ses « frères » l’ont renié et retiré leur soutien (vote contre le budget 2019) malgré les avantages matériels octroyés (voitures de service etc.) le Pamiste est en sursis et attend son heure.

Toujours lors de la tenue du Comité des Investissements, Moulay Hafid Elalami, ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, a pour sa part déclaré, selon le journal arabophone Al Akhbar, que son département faisait office de « ghorbal » (Tamis) avant d’entrer dans le vif du sujet et d’éplucher les détails des projets avec les investisseurs.

Le Comité des investissements avait approuvé mardi 68 projets et accords portant sur des investissements de plus de 57 milliards de dirhams cette année, générant plus de 9000 emplois directs et plus de 21000 emplois indirects.

M.J.K


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page