Hirak du Rif: l’Istiqlal isolé à la Chambre des représentants

Au moment où toute la classe politique essaie de trouver des solutions à la crise autour d’Al Hoceima en essayant de répondre au mieux aux revendications de la population, le parti de l’Istiqlal veut se singulariser, encore une fois, en demandant la création d’une commission d’enquête parlementaire.

Noureddine Mediane, le chef du groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme a fait le tour des groupes parlementaires en vue de recueillir le quorum des 2/3 des signatures afin de mettre en oeuvre cette commission. Mais sa démarche s’est avérée infructueuse puisque tous les partis ont refusé de s’y associer. Ce qui a fait dire à Mediane, dans une déclaration au quotidien « Akhbar Al Yaoum » qu’il est devenu clair que l’Etat appréhendait cette initiative tant que l’intervention policière était en train de se poursuivre dans cette région.

A rappeler qu’il y a quelques jours, Hamid Chabat a publié un communiqué dans lequel il revendiquait la libération de tous les détenus et la suspension des poursuites à leur encontre mettant dos à dos l’Etat et les manifestants en les appelant à faire prévaloir la raison.

T.J.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page