Hamid Chabat à l’Istiqlal: « J’y suis, j’y reste! »

Hamid Chabat, ex-maire de Fès, a balayé d’un revers de main les rumeurs colportées sur son départ du parti de la Balance dont il avait été secrétaire général, en affirmant qu’il n’a nulle intention de quitter le navire du parti de l’Istiqlal.

« Je suis istiqlalien et je le resterai! », a-t-il déclaré à Le Site info, niant formellement les rumeurs concernant sa démission ou sa mise à l’écart et son adhésion à un autre parti politique. Ceci, après que le Comité exécutif du parti de Feu Allal Fassi a décidé de dissoudre toutes les sections et instances istiqlaliennes de la capitale spirituelle, conformément aux dispositions du règlement intérieur du parti.

Cette décision de dissolution a fait suite à l’exposé organisationnel présenté par le coordinateur du parti pour la Région Fès-Meknès. Un rapport assez sombre qui a fait état de la situation interne déplorable de l’Istiqlal à Fès entre affrontements et confrontations continuelles entre les instances dirigeantes et la base du parti, malgré les efforts déployés, depuis le 17ème Congrès pour retrouver un terrain d’entente et de recouvrer une réconciliation générale.

Dans ce cadre, Hamid Chabat a tenté de faire revenir le Comité exécutif sur cette mesure de dissolution qu’il considère comme abusive de la part dudit Comité. L’ancien patron du parti de la Balance n’a pas hésité non plus à affirmer récuser cette décision contraire, selon lui, aux dispositions du règlement intérieur et contraire également à l’intérêt du parti dans l’obtention de résultats probants lors des prochaines échéances électorales.

Dans tous les cas, revenant sur son prétendu départ de l’Istiqlal, l’ancien maire de Fès a réitéré qu’il reste au sein de son parti et qu’il ne le quittera pour aucune autre destination politique.

« On a déclaré mon adhésion à tous les partis, mais l’Istiqlal, j’y suis et j’y reste! Toute le reste n’est qu’allégations et rumeurs malveillantes. Et nous sommes en train de travailler dans l’objectif de réussir nos préparatifs aux prochaines élections communales et législatives », a poursuivi Hamid Chabat.

Celui-ci a aussi demandé au Comité exécutif de mettre en avant la sagesse et la constance concernant les différentes affaires du parti dans plusieurs provinces du Royaume, et particulièrement à Fès. Il a aussi lancé un appel afin que cesse ce qu’il appelle « la désinvolture » qui ne peut servir que « les adversaires du parti ».

S’adressant à la direction du parti, l’ancien SG de l’Istiqlal clame: « Arrêtez la désinvolture! Et si vous avez un problème avec Hamid Chabat, réunissez-vous avec lui et dites-lui que vous avez un quelconque souci avec lui et qu’on en finisse! ».

De même que l’ex-maire de Fès a tenu à souligner que l’Istiqlal se doit de rester un parti « avec un seul dirigeant à sa tête et que le secrétariat général ne doit pas être déstabilisé et ce, afin que le parti reste fort ».

Chabat prévient aussi contre « des forces qui ont investi l’Istiqlal », mais que les vrais militants sont fin prêts à « libérer le parti du joug de ces tyrans ».

« Il n’est pas possible de faire passer des mesures illégales et de désigner des noms au détriment d’autres. Nous ne sommes pas une administration. Alors, respectez le règlement intérieur du parti et ses militants! », a encore martelé le bouillant Chabat.

Larbi Alaoui


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page