Haine envers le Maroc: un journaliste libanais tire à boulets rouges sur l’Algérie

Le régime algérien est appelé à chercher une autre option que l’escalade avec le Maroc, en invoquant des slogans surannés et obsolètes, tels que les relations qui existent entre le Royaume du Maroc et Israël, « des relations qui sont publiques, connues et qui ne sont en aucun cas dirigées contre l’Algérie », a souligné l’écrivain et journaliste libanais, Khairallah Khairallah.

Dans un article publié mercredi dans le journal libanais « Al-Nahar Al-Arabi », le journaliste a indiqué que le Maroc «a fourni tous les services qu’il peut offrir en faveur de la cause palestinienne, et les Palestiniens le savent avant les autres», ajoutant que «tout ce que le Maroc fait, il le réalise d’une manière claire, et en plus il n’a reçu aucun responsable israélien en secret, et a participé militairement à la guerre d’octobre 1973 sur le front syrien, où le sang des soldats marocains a inondé le plateau du Golan occupé».

Il a souligné qu’au lieu d’une escalade avec le Maroc pour des motifs sans fondements, qui dénotent d’un « complexe profond » à l’égard du pays voisin et son peuple, le régime algérien a une autre voie à suivre, celle de la réconciliation avec son peuple au lieu de se venger de lui.

L’auteur a relevé qu’il est difficile de prévoir l’ampleur de l’escalade avec le Maroc, à laquelle peut recourir le régime algérien qui a découvert en 2021 à quel point il connait la faillite, estimant que cette crise interne l’a poussé à croire qu’il n’a d’autre choix que l’escalade avec le Royaume dans l’espoir que cela l’aidera à s’échapper de sa crise interne.

Il a noté que «dans l’attente des développements qui marqueront l’année 2022, y compris la tenue du Sommet arabe en Algérie, si les conditions de son organisation seront réunies, l’option de la réconciliation avec le peuple algérien reste la plus réaliste pour le régime algérien», affirmant que cette voie aidera le régime sur place à Alger à s’éloigner «des aventures futiles, du genre d’un rapprochement avec l’Iran, qui a des calculs propres à lui, liés au changement de la nature de l’Algérie de l’intérieur, des visés qui sont rejetés par les Algériens eux-mêmes».

L’écrivain a conclu que la réconciliation du régime avec le peuple algérien l’aidera à saisir que le Sahara est marocain, et que tout simplement le régime en Algérie a décidé depuis 1975 de fabriquer la question du Sahara, et que le but derrière n’était autre que de déclencher une guerre d’usure contre le pays voisin, le Maroc.

LA


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page