La grogne gagne l’Union constitutionnelle et éclabousse Mohamed Sajid

Les dirigeants de l’Union constitutionnelle n’ont pas apprécié le quota gouvernemental réservé à leur parti au sein du gouvernement El Othmani. En effet, le parti du Cheval n’a pu obtenir qu’un seul poste en la personne du secrétaire général Mohamed Sajid. Celui-ci dirigera un grand département qui est celui du Tourisme, de l’Artisanat , du Transport aérien et de l’Economie sociale. Ce n’était pas suffisant pour apaiser la colère des membres du Bureau politique de l’UC qui commencent à faire circuler une pétition revendiquant la convocation d’un Congrès extraordinaire en vue d’écarter Sajid à qui ils reprochent d’avoir mal négocié le nombre de portefeuilles que leur parti aurait mérités.

Et même la présence de Othmane El Firdaous, le fils du membre du Bureau politique de l’UC, Me Abdallah El Firdaous, n’a pas réussi à les calmer puisqu’ils jugent que sa nomination ne s’était pas faite au nom de leur formation.

Othmane El Firdaous, qui a hérité du poste de Secrétaire d’Etat chargé de l’Investissement sous la houlette de Moulay Hafid El Alamy, le ministre du Commerce et de l’industrie, est le seul technocrate du gouvernement qui y a fait son entrée uniquement grâce à ses diplômes et à son parcours professionnel. Lauréat d’une école de commerce, il est également diplômé de la prestigieuse Ecole nationale de l’Administration (ENA) et de sciences-po Paris, deux établissements dont sont issus les principaux hauts fonctionnaires de France, y compris certains présidents de la République française.

T.J


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page