Gouvernement El Othmani: et voici ceux qui ont quitté le navire

©twitter

par Larbi Alaoui

Le roi Mohammed VI a reçu au Palais royal de Rabat, mercredi 9 octobre, le gouvernement El Othmani dans sa nouvelle mouture, composée de 24 ministres, en plus du chef de gouvernement.
Ce qui signifie que 14 ministres de l’ancienne architecture de l’Exécutif ont été débarqués et ont fait les frais du remaniement.
Cette liste comporte le nom d’Anass Doukkali, qui n’est plus ni ministre de la Santé, ni membre du Bureau politique du PPS après sa démission pour protester contre le décision entérinée par le Comité central du PPS.
L’autre PPSiste, Abdelakad Fassi-Fihri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville a aussi été débarqué du navire gouvernemental El Othmani. Ces deux cas sont compréhensibles et attendus puisque le parti du Livre avait décidé son retrait de l’Exécutif, d’une façon “irrévocable”, selon le terme exact employé par Mohamed Nabil Benabdallah, lors d’un cours entretien téléphonique avec Le Site info.
Concernant le parti islamiste (PJD), dont le secrétaire général est en même temps chef de gouvernement, il a laissé en rade 6 ténors du parti de la Lampe, et non des moindres. Il s’agit des ministres Lahcen Daoudi (Affaires générales et de la gouvernance), Mohamed Yatim (Emploi et insertion professionnelle), Bassima Hakkaoui (Famille, solidarité, égalité et développement social) et Mustapha El Khalfi (Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement). Ajoutés aux ministres précités, deux secrétaires d’Etat PJDistes: Mohamed Najib Boulif (Transport) et Khalid Samadi (Education nationale).
Pour le Rassemblement national des indépendants (RNI), ce sont deux ministres du parti de la Colombe qui ont quitté leur maroquin respectif: Mohamed Aujar (Justice) et Rachid Talbi El Alami (Jeunesse et Sports).
Mohamed El Aaraj, ministre de la Culture et de la Communication, et Mohamed Sajid, ministre du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat, de l’économie sociale et solidaire, tous deux “Harakistes”, ont également été débarqués de la nouvelle architecture de l’Exécutif remanié.
Enfin, l’Union socialiste des forces populaires n’a plus de représentants, avec le départ de Abdelkrim Benatiq, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des MRE et des Affaires de la migration, et Rkia Derham, secrétaire d’Etat chargée du Commerce extérieur.

Voici la liste complète par parti:

PJD

Mustapha El Khalfi, ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement.
Mohamed Najib Boulif, secrétaire d’Etat chargé du Transport.
Bassima Hakkaoui, ministre de la Famille, de la solidarité, de l’Eégalité et du développement social.
Mohamed Yatim, ministre de l’Emploi et de l’insertion professionnelle.
Khalid Samadi, secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

PPS
Abdelahad Fassi-Fihri, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville
Anas Doukkali, ministre de la Santé

RNI
Mohammed Aujjar, ministre de la Justice
Rachid Talbi Alami, ministre de la Jeunesse et des Sports
Lamia Boutaleb, secrétaire d’Etat chargée du Tourisme

MP
Mohammed Laârej, ministre de la Culture et de la communication
Mohammed El Gharras, secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle
Hamou Ouheli, secrétaire d’Etat chargé du Développement rural et des eaux et forêts
Fatna Lkhiyel, secrétaire d’Etat chargée de l’Habitat

USFP
Abdelkrim Benatiq, ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration
Rkia Derham, secrétaire d’Etat chargée du Commerce extérieur

UC
Mohamed Sajid, ministre du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale
Othmane El Ferdaous, secrétaire d’Etat chargé de l’Investissement

Articles similaires

Suggestions d’articles

Les rumeurs sur l’état de santé d’Abdelwahab Doukkali inquiètent la Toile

Depuis quelques jours, plusieurs rumeurs ont circulé selon lesquelles le chanteur marocain Abdelwahab Doukkali aurait un problème de santé et serait alité.