GMT+1: une députée met Ramid dans l’embarras

La députée Touria Lahrech, de la confédération démocratique du travail (CDT) a adressé une question au ministre chargé des Droits de l’Homme et des relations avec le Parlement Mustapha Ramid au sujet de l’heure d’été.

La députée, lors d’une séance à la chambre des représentants, a assuré que le maintien de l’horaire GMT+1 a contribué à la hausse du taux de criminalité au Maroc. «Les Marocains quittent leurs maisons alors qu’il fait encore nuit pour rejoindre leurs bureaux. Les enfants se rendent également à leurs écoles alors que le soleil ne s’est pas encore levé. Plusieurs plaintes d’agressions ont d’ailleurs été déposées. Les citoyens n’en peuvent plus de ce manque de sécurité. Le maintien de l’heure d’été est la principale cause de tous ces problèmes», s’est insurgée Lahrech.

Ramid, de son côté, a reconnu que le risque d’agression est bien présent mais a tenu à assurer, toutefois, que «le Maroc est un pays sûr».

Rappelons qu’un grand nombre de citoyens ont demandé l’annulation de cette heure hivernale, évoquant tous les inconvénients qu’elle provoque, particulièrement au détriment de la santé et du sommeil de nos enfants. Et sur les réseaux sociaux, de nombreuses photos ont été publiées montrant des petits écoliers sommeillant, baillant, voire dormant dans des bus de transport scolaire.

D’après le ministre de la Jeunesse, des Sports, de la Culture et porte-parole de l’Exécutif, le débat sur le changement d’heure pourrait revenir sur la table d’un prochain Conseil de gouvernement.

Hassan Abyaba a affirmé que “le sujet de l’heure légale pourrait être évoqué, même s’il n’est pas à l’ordre du jour, pour l’heure”. Le porte-parole  du gouvernement a ajouté qu’au cas où il y aurait un nouveau débat sur la question, “il prendrait en compte l’intérêt général du pays”.

“Nous reparlerons de ce sujet en temps voulu et nous  ferons part à l’opinion publique des probables nouveautés y afférent”, a encore précisé Hassan Abyaba.

N.M. et L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Coronavirus au Maroc: les derniers chiffres inquiètent le département d’Aït Taleb

Le ministère de la Santé a souligné la nécessité de respecter scrupuleusement les mesures de prévention préconisées par les autorités afin de lutter contre le Covid-19, compte tenu de l'augmentation du nombre de décès et des cas critiques.