Fête du Trône: le discours royal continue de faire réagir

L’universitaire Hassan Ibiaba note que le discours adressé par le roi Mohammed VI à la nation à l’occasion du 23ème anniversaire de la fête du Trône revêt une forte charge sociale.

Dans une déclaration à la MAP, il souligne que le contenu du discours royal, qui intervient dans un contexte national et international spécifique et d’une importance cruciale, présente des réponses fortes au sujet de la situation sociale.

Il relève que le Souverain a entamé ce Discours par  »la nécessaire promotion de la condition de la femme dans tous les domaines et ce, en réactivant les institutions constitutionnelles dédiées à sa cause et aussi en modernisant le code la famille de manière à être en phase avec le Nouveau Modèle de Développement ».

Il ajoute que  »l’entame du Discours royal par le lancement du chantier de révision du Code de la famille répond d’une manière édifiante à la réalité de la famille marocaine au sein de laquelle la femme reste encore la victime ».

Ibiaba fait aussi remarquer que le Souverain a donné, à cette occasion, ses Hautes orientations aux institutions concernées par le développement à  »rechercher des solutions aux problématiques socio-économiques posées », ajoutant que SM le Roi a aussi insisté sur la nécessaire promotion des investissements extérieurs, car ils sont incontournables dans toute démarche de développement durable dans les pays émergents ».

L’interviewé noté que  »le Discours royal a pointé les barrières qui freinent les investissements », soulignant que ce Discours « réaffirme le rôle fondamental des institutions de l’État au service de l’intérêt général et le pouvoir de l’État marocain à faire face à toutes les contraintes si complexes soient-elles ».

Il ajoute que le Discours royal a évoqué les chamboulements sur le plan international et leur incidence sur l’économie nationale et mondiale, soutenant que le Maroc est capable d’y faire face grâce à la mutualisation des efforts des acteurs publics et privés de telle sorte à favoriser la résilience de l’économie nationale face aux crises internationales.

Il fait remarquer, par ailleurs, que le Discours royal a évoqué les incidences de l’épidémie du Covid-19 et les efforts louables déployés par les pouvoirs publics sur les plans logistique et matériel, ce qui fait du Maroc un des rares pays à apporter des aides aux familles précarisées, leur fournissant les denrées de première nécessité et aussi l’un des rares pays à se procurer en quantité suffisante le vaccin offert gracieusement à tous.

Sur le plan de la politique extérieure, Ibiaba note enfin que le Discours royal s’adresse à l’Algérie en lui lançant un appel apaisé à la reconstruction de nouvelles relations de coopération et d’amitié dans le cadre du bon voisinage et des liens historiques et sociaux communs.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page