Face aux entrepreneurs, Mezouar fait la promo du RNI (vidéo)

Le Rassemblement National des Indépendants (RNI) a organisé, mercredi 29 juin, un ftour-débat sur le thème : «Options économiques d’avenir : le RNI à l’écoute des entrepreneurs».

Salaheddine Mezouar, chef du parti RNI, en compagnie des deux ministres Moulay Hafid Elalamy et Mohammed Boussaid, a appelé à donner une impulsion forte à  l’investissement.

En présence de 570 participants dont 450 chefs d’entreprise, Mezouar a expliqué qu’il était conscient que l’investissement est l’un des piliers fondamentaux pour relever le taux de croissance et donc réduire les inégalités sociales. Ainsi, il faut créer un climat sain pour l’épanouissement de l’entrepreneur.

Il a insisté sur l’effort que doit fournir le royaume pour se développer rapidement. Il a également signalé l’importance de travailler sur la promotion de l’initiative privée, pilier essentiel pour réaliser davantage de progrès. L’effort national doit parvenir de tous les acteurs, notamment du secteur privé qui contribue activement à faire avancer le pays.

D’autre part, il a souligné l’expérience significative du RNI en ce qui concerne la conduite des affaires publiques, et que son parti reste toujours apte à coopérer pour améliorer l’avenir du Maroc. Il a expliqué que le RNI a contribué à toutes les réformes démocratiques que connaît le Maroc pour la construction d’un Etat moderne.

Le chef du parti a également évoqué le rôle des partis politiques qui doivent contribuer au développement d’une société civile multiple et ouverte d’esprit. La prochaine étape du RNI consiste à se concentrer sur l’investissement et le chômage, mais aussi sur la réduction des disparités  sociales, la lutte contre la corruption et la réforme de l’administration insuffisamment efficace.

Lors de cette rencontre, l’intervention de Mohamed Boussaid, ministre de l’économie et des finances, a permis de divulguer deux grands projets. En effet, le Maroc a signé avec la Banque mondiale un prêt de 50 millions de dollars destiné à la création du tant attendu fonds de capital risque, dédié aux entreprises débutantes et aux PME innovantes de moins de 5 ans. Boussaid a également annoncé une nouvelle mesure incitative : les nouvelles startups pourront profiter d’une défiscalisation, lors de leurs quatre premières années d’existence, pour faciliter leur développement.

Cette conférence a aussi été marquée par l’intervention de Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie et du commerce. Il a beaucoup insisté sur l’industrie, un secteur qui était en panne depuis des années et qui enregistre aujourd’hui des résultats positifs.

Khadija El Jerrari


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page