Un extrémiste menace l’Etat d’effondrement si le PJD perd les élections

La fièvre des élections commence à gagner certains esprits au point de provoquer chez eux des hallucinations. L’Etat marocain, séculaire, est maintenant menacé ouvertement pas certains extrémistes de la dernière heure.

Les services de la police sont en train de mener leur enquête pour mettre la main sur un internaute qui a diffusé un message sur Facebook menaçant l’Etat marocain de dislocation, au cas où son parti favori, le PJD, ne sorte pas victorieux du scrutin du 7 octobre prochain.

Les enquêteurs spécialisés en informatique essaient de démasquer cet individu, présenté sous le nom de Abou Zakaria, qui a réagi aux analyses publiées à propos des prochaines élections et qui prédisent la première place au parti de Benkirane.

Cet internaute a notamment écrit : «C’est une belle analyse ! Excellent ! C’est ce qui est prévu, sauf si l’Etat veut s’aventurer et mettre en péril sa propre existence. Ce sera alors une autre paire de manches.»

Ce message a été largement approuvé par plusieurs militants ou sympathisants du PJD, alors que d’autres citoyens l’ont dénoncé et exprimé leur inquiétude quant à ce genre de discours.

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) avait auditionné un militant de ce même parti, Omar Senhaji, qui avait prôné la décapitation de ses opposants. Aux dernières nouvelles, il a diffusé un message d’excuses à tous les internautes pour les propos qu’il avait exprimés auparavant. Les mêmes services s’apprêtaient à arrêter un jeune homme qui avait diffusé sur Facebook un message menaçant Ilyas El Omari de liquidation physique. Mais, le secrétaire général du PAM a retiré sa plainte après avoir appris que l’individu était mineur et issu d’un milieu très modeste.

T. J.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page