El Othmani: “voici pourquoi les conditions de vie vont s’améliorer”

Le nouvel accord du dialogue social signé ce jeudi à Rabat contribuera à jeter les fondements de la paix sociale, à améliorer les conditions de vie et à consolider l’économie nationale, a souligné le Chef du gouvernement.

“Notre réunion aujourd’hui intervient après que tous les intervenants (départements gouvernementaux et partenaires sociaux et économiques) aient fait montre d’une détermination à réussir les rounds du dialogue social qui ont été marqués par la franchise et des plaidoyers équilibrés”, a indiqué El Othmani qui s’exprimait peu avant la cérémonie de signature de cet accord (2019-2021).

Ce dialogue, a-t-il relevé, a été couronné par un accord important qui va contribuer sans nul doute à jeter les fondements de la paix sociale, à améliorer les conditions sociales dans le pays et à renforcer l’économie nationale dans un “climat sain”.

Cet accord stipule une série de mesures importantes qui concernent essentiellement le renforcement de la protection sociale, l’amélioration de la législation et des libertés syndicales et l’institutionnalisation du dialogue social, a fait observer El Othmani, ajoutant que ces nouvelles dispositions portent aussi sur la mise en place d’une charte sociale à même de réaliser la cohésion et la paix sociales outre l’augmentation du pouvoir d’achat des fonctionnaires et salariés.

Il s’agit, selon lui, d’une augmentation générale des salaires de près de 800.000 fonctionnaires des administrations de l’Etat, des collectivités territoriales et des institutions publiques à caractère administratif d’une enveloppe globale de 2.5 milliards de dirhams durant l’année en cours pour atteindre sept milliards de dirhams en 2021.

L’accord comprend également une augmentation des allocations familiales au profit de quelque 400.000 fonctionnaires, avec un budget annuel d’un milliard de dirhams, la création d’un nouvel échelon pour les fonctionnaires des échelles inférieures et l’amélioration des critères de promotion en faveur de nombreuses catégories du secteur de l’Education nationale, a-t-il ajouté, estimant que cette mesure concerne plus de 24.000 fonctionnaires et coûtera plus de 200 millions de dirhams.

El Othmani a, en outre, relevé qu’en s’engageant à mobiliser les ressources financières nécessaires à cet accord, le gouvernement ambitionne de consolider la confiance entre l’administration et les différents partenaires sociaux et économiques, de nature à encourager l’investissement et la création d’emploi au profit des jeunes, le développement des ressources de l’Etat qui devraient être orientées, selon lui, vers les services de base, à savoir l’éducation, la santé et le logement, pour les différentes catégories sociales, notamment pauvres et précaires.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Politique sociale: les promesses d’El Othmani

L'orientation sociale du projet de loi de finances (PLF) est évidente et le gouvernement veille à accorder la priorité aux politiques sociales à tous les niveaux, a indiqué, jeudi, le chef du gouvernement, El Othmani.