El Othmani: “voici les priorités du gouvernement”

La poursuite des réformes majeures, le soutien des politiques sociales et la promotion de l’investissement figurent parmi les priorités du gouvernement pour le reste de son mandat, a indiqué, lundi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.

Répondant à une question centrale sur « les priorités de la politique gouvernementale pour le reste de l’actuel mandat », posée lors de la séance mensuelle de la Chambre des représentants consacrée à la politique générale, M. El Otmani a affirmé que l’exécutif poursuivra le soutien des politiques sociales, à travers la réduction des disparités sociale et territoriales et l’instauration de mécanismes de protection sociale et œuvrera pour insuffler une nouvelle dynamique à l’investissement et pour la promotion des entreprises, afin d’accélérer la croissance et de créer des postes d’emploi, ainsi que la poursuite des réformes majeures.

Concernant le volet social, M. El Otmani a souligné l’accélération de la mise en œuvre de la réforme du système de l’éducation et la formation, à travers la concrétisation des dispositions de la loi-cadre, en tant que référentiel et que contrat national contraignant pour tous et garantissant la pérennité de la réforme sur la voie de l’égalité de chance, la généralisation progressive du préscolaire et le soutien social à la scolarité.

Il a également évoqué la nécessité d’activer la feuille de route pour le développement de la formation professionnelle, présentée devant le Roi Mohammed VI le 4 avril 2019, en entamant la mise en place des cités des compétences et des métiers, en modernisant les procédés pédagogiques à travers la formation par alternance et la formation par apprentissage, en plus de l’amélioration et la généralisation des services médicaux et la garantie de l’accès à des prestations de santé de qualité, dans le cadre de l’accélération du Plan national « Santé 2025 », visant à élargir et améliorer la qualité de l’offre hospitalière et à développer des programmes de prévention et de traitement aux niveaux urbain et rural.

Le chef du gouvernement a, de même, assuré que le soutien aux politiques sociales exige également la mise en œuvre du Plan national de l’emploi au niveau régional et la réforme des programmes de promotion de l’emploi, ainsi que la promotion de l’accès des classes pauvre et moyenne au logement décent et l’élaboration d’une politique sportive et culturelle nationale au profit des jeunes.

Le chef du gouvernement a aussi relevé la réduction des écarts sociaux et territoriaux, par le biais de l’accélération de la réalisation des programmes dédiés, l’accompagnement de la troisième phase de l’INDH, l’exécution des engagements issus du dialogue social et sa poursuite dans un esprit de responsabilité, la généralisation de la couverture sociale de base et l’optimisation du ciblage des citoyens en situation de précarité.

De même, il a insisté sur l’importance de la promotion de l’investissement public et de son efficacité, de l’entreprise et de l’investissement privé national et étranger, tout en œuvrant pour la mise en œuvre régionale du plan d’accélération du développement industriel, le soutien à l’export à la compétitivité des sociétés exportatrices et l’incitation du secteur informel à intégrer progressivement le cycle économique.

Concernant les réformes majeures, M. El Otmani a évoqué plusieurs chantiers à mettre en œuvre ou à poursuivre selon une approche participative impliquant plusieurs départements et suivant un calendrier précis, dont la régionalisation avancée, la charte de déconcentration administrative, la réforme des centres régionaux de l’investissement et du régime de retraites et la lutte contre la corruption.

Ces chantiers reflètent l’esprit social animant le gouvernement, qui accorde la priorité aux politiques et secteurs sociaux essentiels comme l’enseignement, la santé et l’emploi, a-t-il assuré, ajoutant que ces volets nécessitent plus de développement pour produire un impact direct sur de larges franges de la société.

Il a également que son équipe gouvernementale poursuivra son action pour honorer ses engagements tout en gardant le même esprit positif et son approche de collaboration, de concertation et de coordination engagée avec l’ensemble des partenaires politiques, sociaux et économiques.

Lors de cette séance, qui s’est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement, les membres de la chambre des représentants ont entonné l’hymne national en réaction aux agissements de certains individus qui ont brûlé le drapeau national lors d’une manifestation samedi à Paris.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Parlement: Balabrej révèle de nouveaux chiffres

Le député de la Fédération de la gauche démocratique (FGD) vient de révéler de nouvelles données sur les subventions et les indemnités substantielles dont bénéficient les groupes parlementaires.