El Othmani remet Abdelilah Benkirane à sa place

Saadeddine El Othmani est en colère contre Abdelilah Benkirane. Et pour cause, le Chef de gouvernement n’en peut plus de l’ingérence de son prédécesseur dans les affaires des institutions constitutionnelles. Selon le chef de l’Exécutif, Benkirane ne mesure pas les conséquences de ses sorties médiatiques sur les rapports du PJD avec les partis de la Majorité.

Selon Assabah, des pro-Benkirane au sein du parti de la Lampe ont tenté de piéger El Othmani en l’incitant à limoger le ministre de la Jeunesse et des sports Rachid Talbi Alami pour avoir accusé le PJD d’être un danger pour la démocratie.

Suite à cela, El Othmani ne s’est pas laissé faire, assurant que le PJD a publié un communiqué concernant les propos de Talbi Alami qui s’est prononcé, selon lui, en sa qualité partisane et non gouvernementale. La même source a souligné que le secrétaire général du parti islamiste a exprimé sa colère contre Benkirane lorsque des députés avaient évoqué les dernières sorties de l’ancien chef de gouvernement qui diffuse des «lives» sur sa page officielle.

«Benkirane n’a pas le droit de se mêler des institutions du parti et du gouvernement. Ce ne sont pas ses affaires. Le gouvernement ne peut pas tomber parce que Benkirane l’a tout simplement demandé. Notre Majorité ne ressemble pas à la sienne qui en avait pris un coup après le départ de l’Istiqlal et l’arrivée du RNI», aurait-il répondu, rapporte le quotidien.

N.M.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Moncef Belkhayat tacle le PJD et évoque son avenir

Dans un entretien accordé cette semaine au magazine TelQuel, Moncef Belkhayat a parlé de plusieurs sujets d'actualité.