El Othmani: “Les préparatifs ont commencé pour le déconfinement”

Le processus de déconfinement sera amorcé dès que les conditions épidémiologique et logistiques soient réunies, a annoncé ce lundi le chef du gouvernement Saâd-Eddine El Othmani, affirmant que les préparatifs sont en cours dans ce sens.

“Les préparatifs ont commencé pour la mise en œuvre des mesures de déconfinement, et ce une fois remplies les conditions d’ordre épidémiologique et dès le parachèvement de la mise en place des conditions logistiques”, a-t-il déclaré devant les deux Chambres du parlement.

S’exprimant lors d’une séance consacrée à “la gestion du confinement sanitaire pour l’après-20 mai”, El Othmani a énuméré quatre prérequis pour l’atténuation des mesures de confinement. Il s’agit, selon lui, des capacités du système de santé, du potentiel en dépistage, de la capacité de suivi de tous les cas et d’un stock suffisant d’équipements sanitaires.

Le système de santé, a-t-il précisé, doit avoir des capacités suffisantes pour gérer et accueillir les cas d’infection au Covid-19 conformément à un scénario de levée du confinement, tout en poursuivant la mise à disposition des traitements pour les autres cas de maladie.

Parmi les conditions d’atténuation des mesures actuelles, El Othmani a mis l’accent sur la capacité de réalisation de tests pour les personnes contaminées avec célérité et procéder au suivi des personnes contacts.

Si le nombre de tests ne dépassait pas un millier par jour au débat de la crise dans seulement deux laboratoires, le Royaume effectue actuellement 6600 tests PCR au niveau de 13 laboratoires, a-t-il poursuivi. Ce chiffre peut atteindre les 8000 tests chaque jour si l’on tient compte des cinq laboratoires relevant des hôpitaux des Forces armées royales, trois laboratoires dans des structures partenaires ou privées.

Le chef du gouvernement a annoncé, à cet égard, que trois laboratoires supplémentaires seront lancés dans les semaines à venir dans les villes d’Errachidia, Dakhla et Nador, en plus d’un laboratoire mobile. Des efforts sont fournis dans ce sens en vue d’atteindre une capacité quotidienne de réalisation de 10.000 tests prochainement, a-t-il ajouté.

Pour la condition liée aux capacités de suivi de tous les cas et leurs contacts, il a indiqué que les ministères de la Santé et de l’Intérieur veillent à développer l’application informatique “Wikayatona” pour le suivi des cas probables de Covid-19.

“Réussir à faire face à une éventuelle augmentation des contaminations en raison du déconfinement nécessite un stock suffisant d’équipements et de matériel médicaux, y compris les masques et les désinfectants”, a-t-il fait observer, notant que grâce à l’action colossale de l’industrie nationale, ce stock sera mis à la disposition du système sanitaire.

Le gouvernement, a-t-il assuré, dispose d’une stratégie bien définie qui se fonde sur des conditions et des principes clairs, ainsi que sur des mesures globales et sectorielles ciblées pour la levée du confinement.

El Othmani a précisé qu’un tel déconfinement requiert des mesures d’atténuation déclinées sur des étapes mais aussi des mesures d’accompagnement selon l’évolution de la situation épidémiologique. Cette atténuation, a-t-il relevé, prendra en considération la dimension territoriale vu les disparités constatées entre provinces et préfectures, et la situation inquiétante dans quatre régions : Casablanca-Settat, Marrakech-Safi, Fès-Meknès et Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

En cas d’apparition de nouveaux clusters de contamination, a-t-il noté, la suspension de certaines mesures de déconfinement sera envisageable sur le plan territorial ou au niveau du foyer concerné.

Selon le chef du gouvernement, l’autre principe retenu porte sur la discrimination positive dans le sens d’une plus grande protection des catégories vulnérables, particulièrement les personnes âgées de plus de 65 ans, et les personnes souffrant de maladies chroniques.

Il a dans ce contexte fait remarquer que l’atténuation des mesures de confinement ne signifie aucunement une levée automatique de toutes les mesures de prévention à caractère personnel ou professionnel. A ce propos, El Othmani a souligné la nécessité de maintenir les mesures de distanciation sociale, d’hygiène, le port obligatoire des masques dans l’espace public.

En outre, la reprise de l’activité économique ou commerciale nécessite un respect scrupuleux des mesures de prévention compte tenu de la nature de toute activité, a-t-il conclu.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo : le mois de juin s’annonce chaud au Maroc

Voici les prévisions météorologiques pour la journée du lundi 01 juin 2020, établies par la Direction générale de la météo.