El Othmani a réussi à convaincre El Azami

Driss El Azami El Idrissi est revenu sur sa décision de démissionner de sa fonction de président du groupe parlementaire PJDiste. Et ce, grâce au efforts conjugués de Saâeddine El Othmani et d’autres ténors du parti islamiste.

En effet, ce lundi matin, le secrétariat général du Parti de la Justice et du Développement (PJD) a tenu une réunion d’urgence et a refusé net la démission présentée par El Azami El Idrissi.

Pour rappel, cette décision de démissionner a été la conséquence de l’adoption du projet de loi-cadre, relatif à la réforme du système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique. Adoption décidée en commission de l’enseignement, de la culture et de la communication de la Chambre des représentants, à la majorité des voix.

Par ailleurs, l’adjoint de Driss El Azami El Idrissi a été chargé de le suppléer, à la tête du groupe parlementaire du parti, lors de la séance mensuelle de questionnement sur la politique générale du gouvernement.

D’un autre coté, une source parlementaire PJDiste, ayant préféré garder l’anonymat, a révélé à Le Site info qu’il a été convenu lors de la réunion précitée, de s’en tenir au même mode de scrutin concernant le projet de loi-cadre 51-17 c’est-à-dire, l’abstention concernant les articles 2 et 31 et le vote en faveur dudit projet dans sa globalité.

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le conseiller d’El Othmani fait taire les mauvaises langues

El Othmani met les choses au clair, ou plus exactement son conseiller, Mohamed Aayadi. Ce dernier a fait une mise au point sur les réseaux sociaux après les rumeurs qui ont circulé.